Accueil Contribution Le bégaiement de l’histoire politique ( par Cheikh Sadibou Diop)

Le bégaiement de l’histoire politique ( par Cheikh Sadibou Diop)

L’ambition est naturelle et le dire est un pléonasme.

Certains grands responsables de l APR l’ont si bien compris que le President Macky Sall en est sans aucun doute à son dernier mandat. La constitution du Senegal est catégorique la dessus : Nul ne peut faire plus de deux mandats consécutifs.

C est très tot diront certains mais les initiés comprendront que la guéguerre au sein du  » cercle restreint » quoique timide est très visible, des noms sont cités par ci et par là……Amadou Ba, Mimi Touré, Boun Abdallah Dione et j’en passe.

Un petit tour d’horizon de l’histoire politique de notre nation confirmera mes propos .
A la fin des années 1990, n’avions nous pas assisté aux divorces de feu Djibo Ka, Robert Sagna, Moustapha Niasse d’avec le parti socialiste. Avec vacarme et fracas!
Puis, en 2004 l’histoire bégaiera à la faveur de la première alternance quand Idrissa Seck brisa les ponts d’avec le pds…. ce sera par la suite à Macky le tour quelques années plus tard.

Le choc des ambitions au sein du « cercle restreint » est inévitable et d ailleurs c est dans l’ordre normal des choses, à la différence que cette fois-ci c’est à quatre ans des prochaines élections présidentielles. Une atmosphère qui n’augure aucune perspective heureuse quant aux prochaines élections locales, autant plus que les plus ambitieux du « cercle restreint  » sponsoriseront d’autres candidats pour élargir leur sphère d’influence, si ce n’est déjà fait .

Le dernier mandat du président Macky Sall promet d’être très chaotique en ce sens qu’il sera obligé de contenir en interne les assauts repetés de ses prétendants au dauphinat d’une part, et d’autre part en ayant le souci de maintenir la cohésion de la coalition benno bok yakaar. S’y ajoutent les diverses attaques de la nouvelle opposition (opposition radicale, activistes et société civile ). Somme toute, une périlleuse entreprise, si ce n’est impossible. Challenge loin d’être gagné, car il serait plus facile de parcourir pieds nus sur une large braise d’un kilomètre que de réussir ce pari fou .

Le président Macky Sall a-t-il des fidèles assez outillés pour l’aider dans ce vaste chantier d équilibrage politique ?

Time will tell

CHEIKH SADIBOU DIOP
COORDONNATEUR DU MOUVEMENT
A.L.E.R.T.E

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici