Accueil Actualités Liquidation d’Ousmane Sonko : Le processus continue de plus bel !

Liquidation d’Ousmane Sonko : Le processus continue de plus bel !

Il y a matière à réflexion quant après moult tentatives de liquider le leader de  Pastef les Patriotes Ousmane Sonko,la dernière trouvaille de ses contempteurs consistent à le mêler à une affaire de viols et de menaces de mort sur une dame. Sur les colonnes du journal les Echos, la victime s’explique avec force détails sans convaincre aucun sénégalais. La vérité est que sous nos cieux, les sénégalais en ont marre des pratiques mafieuses qui gangrènent notre société. Seule la vérité est révolutionnaire et dans cette affaire, il ya trop de zones d’ombre.

Qui veut noyer son chien l’accuse de rage. Ce dicton tout aussi populaire  sied bien au leader de Pastef les Patriotes Ousmane Sonko qui empêcherait au pouvoir en place de dormir d’un sommeil du juste. Et la preuve est assez patente pour comprendre qu’il est arrivé troisième lors de la présidentielle de 2019 avec 16% des suffrages.

Cerise sur le gâteau, celui qui le devançait en la personne d’Idrissa Seck, leader du parti Rewmi a fini par claquer la porte de l’opposition pour se retrouver au cœur du pouvoir de Macky Sall. Du coup, Ousmane Sonko devient officieusement le Chef de l’opposition. Une bonne posture qui le prédispose à se requinquer en prévision de la prochaine présidentielle.

On l’a révoqué de son poste d’Inspecteur  des Impôts en 2016  mais il est devenu député  en 2017.Seulement le fait qu’il remportât la troisième place de la présidentielle dernière a surpris le pouvoir qui  réduisait  sa simple présence au niveau des réseaux sociaux. Aujourd’hui, l’on chercherait à tout prix à le liquider et tous les moyens sont bons pour y parvenir.

Dans l’affaire des 94 milliards dont il portait le combat, le verdict s’achemine vers un non-lieu dû au défaut de qualité du plaignant. Récemment, le ministre de l’intérieur a menacé de dissolution le parti Pastef dans le cadre de sa collecte de fonds si tant est que l’argent en question proviendrait d’étrangers.

Aujourd’hui encore, une dame que les sénégalais ne connaissent pas se lève pour accuser le leader de Pastef de viols et de menaces de mort. S’il est vrai que l’affaire est pendante devant la justice et que les enquêteurs de la Section de Recherches sont à pied d’œuvre, mais dores et déjà, les sénégalais croient dur comme fer que c’est encore une nouvelle cabale montée de toutes pièces pour liquider Ousmane Sonko.

Si dans la gouvernance sobre et vertueuse de notre pays, tout est combines, cabales et manœuvres de nature à liquider des adversaires politiques, la question est de se demander  comment finiront nos compatriotes  avec le pouvoir de Macky Sall !

Assane SEYE-Senegal7

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici