Accueil Actualités 2018 : Cheikh Ahmeth Tidiane Bâ, l’homme de la situation fiscale (1250...

2018 : Cheikh Ahmeth Tidiane Bâ, l’homme de la situation fiscale (1250 milliards)

Cheikh Ahmeth Tidiane Bâ, Directeur Général des Impôts et Domaines (Dgid) est un homme de l’ombre  mais aussi un homme de défi. Il vient en effet de boucler l’année fiscale avec un record jamais égalé dans l’histoire de la mobilisation des recettes.

La  fiscalité est à l’économie ce que  la respiration est à l’homme. Et c’est justement la fiscalité et ses rentrées d’argent  qui permettent à une économie de se revitaliser. Ainsi, en spécialiste chevronné  des finances, Cheikh Ahmeth Tidiane Bâ aura eu la dextérité de réussir, en termes de  mobilisation de recettes, une progression appréciable sur les lignes de recettes « pivots » que sont la taxe sur la valeur ajoutée et les retenues à la source. Stratège mais aussi prévoyant, le Directeur général des Impôts et Domaines a su contourner les effets collatéraux de la globalisation pour maximiser la mobilisation des recettes dans notre microcosme économique national. Les recettes projetées sont d’environ 1250 milliards de FCFA. Une manne financière qui a surtout été  éreintée  par  la hausse rapide du cours du baril sur l’international  que les spécialistes  en la matière n’ont pu prévoir. Et en bon politique, soucieux aussi du soutien sans faille du Chef de l’Etat aux populations du Sénégal, il s’est voulu être en parfaite intelligence  avec son éminence. A savoir ne pas répercuter  la hausse du baril du pétrole sur le prix de l’énergie et des hydrocarbures en général. Plaidoirie d’une cause sociale juste, nonobstant les impacts négatifs de la macroéconomie sur  notre économie nationale. Ce qui  a entrainé la baisse drastique du prix à la pompe de même que le coût de l’électricité. Sur le chapitre du civisme fiscal, il déploie des efforts remarquables. Il en est de même sur l’acte III de la décentralisation et  l’évasion fiscale où ses services ont fait des réformes spectaculaires. En bon  tacticien pour redresser l’administration fiscale relevant de ses prérogatives, ses détracteurs n’ont de cesse  de le contrarier en raison du soutien politique qu’il apporte au Chef de l’Etat. Mais ce sera peine perdue car Cheikh Ahmeth Tidiane Bâ est un dur à cuire que rien ne peut ébranler. Et s’il est arrivé à engranger 1250 milliards en termes  de recettes fiscales pour l’année 2018, c’est parce que véritablement, il est l’homme  sur qui le Chef de l’Etat et le ministre de l’économie fondent beaucoup d’espoir. Ce qui augure d’un 2019 bien abordé par ses services.

Assane SEYE-Senegal7