L'Actualité en Temps Réel

28e sommet Afrique-France à Montpellier: Macron face à la jeunesse africaine

Le Nouveau sommet Afrique-France s’ouvre ce vendredi 8 octobre à l’Arena de Montpellier (sud). Un rendez-vous où ont été invités près de 3 000 jeunes venus du continent ou membres de la diaspora. Une édition particulière, sans chefs d’État africains. Toutefois,il ya lieu de se demander pourquoi les Chefs d’Etat africains n’ont pas été conviés à cette solennité !

La France s’apprête à accueillir un incontournable des relations entre le continent noir et l’Hexagone : le traditionnel sommet Afrique-France, 28e du nom, plus de quatre ans après la dernière rencontre en janvier 2017 à Bamako, au Mali.

Ce jeudi, à quelques heures de l’ouverture du rendez-vous dans la grande salle de l’Arena, Montpellier n’est pas une ville bunkerisée comme souvent en ces occasions. Seules quelques affiches, pour vanter le festival qui se tient depuis le début de la semaine, rappellent l’événement à venir.

Peut-être un premier signe qui ne trompe pas que ce sommet ne sera définitivement pas comme les autres. En effet, mis à part le président français, aucun chef d’État n’est attendu ce vendredi. Théoricien du post-colonialisme, Achille Mbembe, l’un des intellectuels les plus en vue d’Afrique francophone, a accepté la tâche controversée de préparer ce sommet Afrique-France,

Pour Elimane Kane président du Think Tank Leadership, éthique, gouvernance et stratégies pour l’Afrique (Legs Africa) est formel. Selon lui,les interlocuteurs de ce sommet de Montpellier ont été d’avance préparés par la France.Et que celle-ci  a perdu de son lustre du côté des Etats africains, ce qui explique son besoin de déployer son influence sur les jeunes africains. Discuter du problème de l’afrique en France ne sonne pas bien, a indiqué Me Kane.

Assane SEYE-Senegal7