Ageroute

293 journalistes emprisonnés et 24 assassinés en 2021 (rapport CPJ)

0

 293 journalistes emprisonnés et 24 assassinés, en 2021, à travers le monde. C’est en tout cas ce que révèle le Comité de protection des journalistes (Cpj) basé à New York .La structure a publié son rapport ce mercredi 08 décembre.

« Le nombre de journalistes emprisonnés en 2021 qui s’élève à 293, a atteint un nouveau record alors que les bouleversements politiques et la répression des médias reflètent l’intolérance croissante à l’égard des reportages indépendants dans le monde. Dans le même temps, les assassinats ciblés de journalistes persistent, avec 24 cas documentés par le Comité pour la protection des journalistes dans son recensement annuel des journalistes emprisonnés et son enquête annuelle sur les attaques contre la presse« , lit-on dans son communiqué publié sur son site officiel. 

Le Comité de faire savoir que la « Chine demeure le pays qui emprisonne le plus de journalistes au monde, le recensement du CPJ de 2021 faisant état de 50 journalistes derrière les barreaux alors que le pays se prépare à accueillir les Jeux olympiques d’hiver de Beijing en février 2022. Elle est suivie par le Myanmar (26), qui a arrêté des dizaines de journalistes lors d’une vague de répression suite à son coup d’État militaire du 1er février, puis par l’Égypte (25), le Vietnam (23) et la Biélorussie (19). Pour la première fois, le recensement du CPJ inclut des journalistes emprisonnés à Hong Kong, comme le fondateur d’Apple Daily, Jimmy Lai, qui a reçu le Prix Gwen Ifill 2021 pour la liberté de la presse du CPJ. En Éthiopie, l’escalade de la guerre civile a entraîné de nouvelles restrictions médiatiques qui en font le deuxième où l’on emprisonne le plus de journalistes en Afrique subsaharienne, après l’Érythrée. »
Le Directeur exécutif du CPJ, Joel Simon de regretter l’emprisonnement des journalistes pour avoir couvert l’actualité. Selon lui cet acte prouve « la marque d’un régime autoritaire. Il est désolant de voir les nombreux pays sur la liste année après année, mais il est particulièrement horrifiant que le Myanmar et l’Éthiopie aient si brutalement claqué la porte à la liberté de la presse. »
Malgré le tableau plutôt sombre brossé par le rapport, le CPJ continue de lutter contre la censure. En effet, le plaidoyer du CPJ a contribué à la libération anticipée « d’au moins 100 journalistes emprisonnés dans le monde en 2021« .
Diaraf DIOUF Senegal7
Leave a comment