edition

3e vague Covid-19 : Mballo Dia Thiam alerte contre le pire après la tabaski

Il faut s’attendre au pire dans les jours à venir surtout après les fêtes de tabaski avec ces mouvements de populations qui vont quitter Dakar ou d’autres régions pour aller à l’intérieur du Sénégal. C’est l’alerte du président de l’Alliance And Gueusseum. Selon Mballo Dia Thiam, on va assister à une multiplication des cas de coronavirus. Il affiche ses inquiétudes quant aux débordements dans les hôpitaux.

Dakar, épicentre de la maladie du coronavirus. C’est aussi le point de départ de milliers de personnes qui rallient l’intérieur du pays. Pour Mballo Dia Thiam, il ne faut pas se voiler la face. L’on va vers une sur explosion des cas dans les semaines à venir. « Il y aura un caractère national du virus certainement. Il y aura une pression sur les structures sanitaires avec des manques qu’on est en train de nous signaler ça et là. Il est question d’une approche horizontale, d’une approche purement communautaire », a-t-il expliqué sur Zik Fm.

De quoi inquiéter les soldats de première ligne dans la guerre sanitaire contre le coronavirus. Inquiétude pour plusieurs raisons. « Nous ne sommes pas tellement protégés. Nous ne sommes pas aussi motivés. Les gens courent encore derrière des primes Covid-19. La vaccination aussi n’est pas une vaccination de routine. C’est une campagne. C’est des moyens humains et des moyens financiers. Le personnel de santé n’a pas tellement le moral. ça, je vous le dis », dit-il.

Le coordonnateur national de l’Alliance And Gueusseum invite les populations à se faire vacciner mais, au-delà, à porter le masque, à utiliser le gel, à respecter la distanciation physique. « Il est temps de se remettre en cause et de savoir que chacun est son propre médecin. Chacun doit être le gardien de son frère, de son parent », a-t-il conclu.

Ousmane Ndiaye – Senegal7