Contrats pétroliers : Fluctuation sur le pourcentage des parts de l’Etat

0

Les parts de l’Etat Sénégalais en termes de pourcentages sur les contrats pétroliers obéissent à une certaine opacité établie à dessein. Pour cause, dans « Pétrole et Gaz, Chronique d’une spoliation » d’Ousmane Sonko; Frank Timis, Mamadou Gaye,DG Petrosen et le Premier ministre Mahamad Boune Abdallah Dionne ont tous livré des chiffres tout aussi différents. Difficile dans ses conditions de savoir les réelles parts de l’Etat sur les actions de partage des bénéfices.
Les réelles parts de l’Etat Sénégalais sur les contrats pétroliers en termes de pourcentages ne sont jusqu’ici pas connues des Sénégalais. L’ouvrage de Sonko montre clairement une valse des chiffres qui ont changé en fonction du contractant privé (Frank Timis),du contractant public (Petrosen) et de l’Etat représenté par le Premier ministre. Ces trois entités ont chacune livré des pourcentages différents. Selon Frank Timis, « le Gouvernement a alors signé, mais a augmenté de 10% les actions sur le partage des bénéfices. PetroAsia et Petrosen étaient tombés d’accord sur un partage de 48% contre 52.Le Président Macky a dit non et proposé 58% des bénéfices.(…).Une année plus tard,le contexte mondial était devenu défavorable ». Mamadou Gaye,DG dira que les parts de Petrosen et l’Etat peuvent aller jusqu’à 80%.Et en dernier ressort, c’est au tour du Premier ministre Mahamad Boune Abdallah Dionne d’avancer que les parts du Sénégal peuvent atteindre les 50%.Du coup,l’impression qui se dégage avec ces différentes appréciations sur les parts de l’Etat du Sénégal varie en fonction de celui qui parle. Une véritable cacophonie qui selon Ousmane Sonko, renseigne sur la spoliation dont il est question sur les contrats pétroliers.
Assane SEYE-Senegal7

Leave a comment