L'Actualité en Temps Réel

Bagarre dans un restaurant aux Almadies: La famille d’Omar Watt envoyé dans le coma par le militaire français, réclame…

0

Le sénégalais Omar Watt a été envoyé dans le coma par un militaire français. Cela fait suite à une bagarre qui s’est déclenchée dans la nuit du dimanche au lundi dans un restaurant aux Almadies.

Si cela était à refaire, Omar Watt ne serait certainement pas intervenu dans l’accrochage opposant des militaires français à des sénégalais. La bagarre dans laquelle il intervenait a failli virer au drame. Pour cause, ce père de famille qui a été roué de coups par des militaires français, s’est retrouvé dans le coma sous l’assaut des militaires français. « A la fin de la soirée, vers les coups de 5 heures du matin, ils (les militaires: Ndlr) sont sortis du restaurant. Quelques instants après, un des amis d’Omar watt a eu une dispute avec des militaires français ivres, qui étaient à bord d’un taxi et qui taquinaient sa soeur » a témoigné Ameth Ndiaye, le représentant de la famille d’Omar Watt selon Vox Populi. A l’en croire, c’est par la suite que les militaires sont descendus du taxi pour en découdre avec lui.

Almadies:

A noter que les témoins oculaires au niveau de la gendarmerie ont tous soutenu qu’Omar qui voulait juste intervenir aux fins de séparer les bagarreurs a été, malheureusement atteint par un des militaires français par un objet contondant qui l’a reçu à la tète. Noir de colère, la famille du sieur Watt réclame l’évacuation de leur proche dans les plus brefs délais en France. Car précise le porte-parole de la famille, « les faits sont graves, car Omar s’est retrouvé dans le coma, entre lundi et mercredi. Il s’est réveillé un tout petit peu le mercredi; mais toute la journée du jeudi, il était inconscient ».

Il est également à noter que le collectif pour la justice et contre les violences policières est entré dans la danse. Par la voix de Guy Marius Sagna, il dénonce l’acte et « donne un ultimatum de 48 heures au deux chefs d’Etats afin qu’ils viennent s’enquérir de la situation ».

Birama THIOR / Senegal7

laissez un commentaire