Accueil Actualités 50 millions de comptes Facebook affectés par une faille de sécurité

50 millions de comptes Facebook affectés par une faille de sécurité

Facebook a déconnecté de force 90 millions de comptes pour circonscrire cette attaque informatique, une des plus importantes dont il a jamais été la cible.

Facebook a annoncé vendredi 28 septembre que des pirates informatiques avaient exploité une faille de sécurité et récupéré des éléments leur permettant de prendre le contrôle d’un peu moins de 50 millions de comptes Facebook.

Lors d’une conférence de presse tenue vendredi en fin d’après-midi (heure de Paris) par Mark Zuckerberg et ses équipes, l’entreprise n’était pas en mesure de savoir si ces pirates ont effectivement pris le contrôle de comptes concernés. L’enquête interne commençant tout juste, en collaboration avec le FBI, Facebook n’exclut pas que ce soit le cas.

Déconnexions « par précaution »
Le problème a été découvert dans l’après-midi du 25 septembre et corrigé dans la nuit du 27 au vendredi 28 septembre, a expliqué Mark Zuckerberg. L’entreprise a ensuite pris la décision de déconnecter de force et « par précaution » les 50 millions de comptes affectés et 40 millions de comptes supplémentaires pour circonscrire totalement la faille. De nombreux utilisateurs dans le monde – dont des Français, comme a pu le constater Le Monde – ont rapporté avoir été effectivement déconnecté de leur compte vendredi.

Facebook a indiqué ne pas savoir, à ce stade, qui se trouvait derrière cette attaque. Des citoyens européens font partie des 50 millions de comptes concernés par la faille de sécurité, a dit l’entreprise lors de sa conférence de presse. Guy Rosen, vice-président de Facebook, a précisé que l’agence irlandaise de protection des données avait d’ores et déjà été notifiée. Il s’agit d’une obligation de la législation européenne lorsque des données de citoyens européens sont concernées par une fuite ou une attaque.

Il est cependant inutile pour les utilisateurs qui ont été déconnectés de changer leur mot de passe Facebook. Interrogé par Le Monde, Guy Rosen a assuré que les mesures prises en déconnectant de force certains utilisateurs avaient été suffisantes pour circonscrire la faille.

Trois bugs combinés

La faille dans le code de Facebook était composée de trois bugs combinés et se situait dans la fonctionnalité « Aperçu de mon profil », qui permet à un visiteur de vérifier la manière dont son compte apparaît lorsqu’il est visité par un tiers. Cette faille permettait à des pirates de subtiliser un élément leur permettant ensuite de prendre le contrôle d’un compte Facebook. La fonctionnalité « Aperçu de mon profil » a été désactivée vendredi.

La fonction « Aperçu de profil » a été désactivée, vendredi 28 septembre. FACEBOOK

C’est la première fois que Facebook dit faire l’objet d’une attaque de cette ampleur. « Nous continuons à améliorer nos défenses. Nous faisons l’objet d’attaques constantes de la part de gens qui tentent de pirater des comptes ou de récupérer des informations personnelles » a déclaré Mark Zuckerberg.

Le scénario est cette fois-ci complètement différent de l’aspiration des données Faceboook opérée dans le cadre de l’affaire Cambridge Analytica. Les données avaient alors été obtenues de manière totalement légale : à l’époque Facebook autorisait les applications tierces à accéder à de nombreuses informations personnelles.

Par MARTIN UNTERSINGER / lemonde.fr