Accueil Actualités Dossier Khalifa Sall, poursuite sélective, âge de la retraite : Les magistrats...

Dossier Khalifa Sall, poursuite sélective, âge de la retraite : Les magistrats se rebellent

Les magistrats se rebellent contre les autorités publiques relativement au dossier judiciaire de Khalifa Sall, à l’âge de la retraite de certains juges jugée « sélective » et bien d’autres sujets qui interpellent la magistrature, rapporte WalfQuotidien.

Pointant d’un doigt accusateur les  autorités politiques, l’Union des Magistrats du sénégal (Ums) n’a pas versé dans la dentelle pour dire ce qu’elle pense de leur profession. En conclave à Saly, ce Samedi, l’Ums par la voix de son président, Souleymane Teliko a dénoncé ce qu’il  qualifie de « violation  de la loi sur le statut des magistrats » perpétrée aussi bien par les  autorités publics que par ses pairs. Ce conclave des juges et des procureurs a aussi servi de tribune à Souleymane Teliko pour dénoncer les lenteurs notées dans l’application de certaines réformes de la justice votées depuis 2016 par l’Assemblée nationale. Mais également la « sélectivité dans l’enrôlement des dossiers judiciaires », le manque de responsabilité des magistrats, etc. Ce faisant, il fait comprendre que le discrédit jeté à l’endroit de cette profession, conduisant à une rupture de confiance avec les citoyens, est l’œuvre des autorités publiques et des acteurs, en particulier des juges. Pour le juge Teliko, la Justice ne peut être indépendante si les textes devant la réformer  ne sont pas appliqués par le gouvernement. (…).

Assane SEYE-Senegal7