Accueil Actualités Enquête sur la saisie des 750 kg de cocaïne : Il ...

Enquête sur la saisie des 750 kg de cocaïne : Il préfère mourir que de livrer le nom de son « boss »

Senegalese Policeman Stands In Front Of A Truck Loaded With Cocaine To Be Destroyed Just Outside The Capital Dakar
A Senegalese policeman stands in front of a truck loaded with bricks of cocaine about to be destroyed in the town of Rufisque, just outside the capital Dakar, August 2, 2007. Senegal burned nearly 2.5 tonnes of cocaine seized in June and worth more than $300-million, the largest haul ever in the West African country, a police official said on Thursday. REUTERS/Finbarr O'Reilly (SENEGAL) - GM1DVVMOIIAA

Dans le monde des narcotrafiquants, il y a des règles qu’on ne déroge jamais ou alors c’est une balle de pistolet qui vous troue la tête sans autre forme de procès. L’enquête sur la saisie des 750 kg de cocaïne au large de nos côtes par la marine Sénégalaise fait des mues. Le principal suspect cuisiné par les enquêteurs est formel : « J’ai été recruté pour prêter main forte à Sean Robert chapman, le Capitaine du navire Adaccious dans lequel les 750 kg de cocaïne ont été saisis à 120 kilomètres au marge de Dakar ».Mais dans ses explications, ce suspect tremblait avec la peur au ventre car il ne cessait de répéter aux enquêteurs. « Tout ce que je sais de lui (commanditaire de la drogue) c’est qu’on le surnomme le « Boss ».Il est dangereux, je ne connais pas son nom. Je ne peux pas vous dire son nom. Je ne peux pas répondre à votre question »,lâche-t-il .Mais le moins qu’on puisse dire est que Dakar est devenu une plaque tournante du trafic de drogue international, rapporte libération. Et si l’on ne prend pas des mesures idoines, les narcos risquent d’en faire un pays de règlements de compte entre narcos.
Assane SEYE-Senegal7