Accueil Actualités Pour sauver sa peau : Le gouvernement précipite la loi de...

Pour sauver sa peau : Le gouvernement précipite la loi de Finances rectificative

La loi de Finances rectificative est au final  une exception devenue une règle de gestion des Finances publiques pour éviter une explosion sociale face aux multiples problèmes qui assaillent le gouvernement. Et c’est souvent la résultante d’un budget prévisionnel mal exécuté qui à la base de cette loi qui ne fait qu’anticiper des ressources qui étaient destinées à d’autres obligations financières. Ainsi pour sauver sa peau, Amadou Bâ pare au plus pressé pour déposer ce projet de loi à l’hémicycle.

La gestion sobre et vertueuse qui a été toujours rabâchée par le pouvoir de Macky fait face aujourd’hui à un déficit budgétaire qui fait froid au dos du gouvernement. Et un grand analyste sénégalais définissait la loi de finances rectificative comme « un grand malade qu‘on amène à l‘hôpital ». Un malade dont il n’est pas évident qu’il se remettrait de sa maladie. Cette approche clinique de la loi de Finances rectificative démontre à suffisance que la gestion sobre et vertueuse dont se prévalait le gouvernement ne serait qu’une utopie. Quand des spécialistes en économie indiquent qu’il y a bel et bien une « tension financière » et que les pouvoirs publics refusent de cautionner pour des raisons strictement politiques, il y a de quoi rétablir la vérité des faits. Aujourd’hui, Amadou Bâ le ministre  de l’Economie, des Finances et du Plan pare au plus pressé pour sauver les meubles d’un pouvoir assailli de tous parts par une dette intérieure qui est en train de l’asphyxier. Et pour des raisons strictement électoralistes, ces détenteurs des Finances publiques (Birima Mangara et Amadou Bâ) sont en train d’imaginer l’inimaginable pour donner une bonne image de la santé de nos Finances. Ce qui est en contradiction  flagrantes avec le réchauffement du front social qui n’augure rien de bon pour un pouvoir qui fait du pilotage à vue. Mais comme les politiciens ne voient que du coté des élections à venir, cette loi de Finances rectificative est accélérée  en raison de la prochaine présidentielle. Voici le décor planté !

Senegal7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici