Accueil Actualités Scandale à l’UCG- De « l’or dur » dans la poubelle : Un « K »...

Scandale à l’UCG- De « l’or dur » dans la poubelle : Un « K » pour Fofana

Le nouveau ministre du Logement de l’Habitat et de l’Hygiène, Abdou Karim Fofana vient  d’hériter du  premier dossier judicaire qui concerne son département. Il s’agit d’une nébuleuse non moins importante décelée sur l’ancien coordonnateur  de l’Unité de coordination  et de gestion des déchets (UCG),Ibrahima Diagne. Ce dernier se taillait impunément 2 millions par jour sans tambours ni trompettes. Un scandale qu’Abdou Karim Fofana a vite fait d’épingler en mode  » fast-track »

Connu pour son engagement indéfectible à traduire en actes la vision politique du Chef de l’Etat,le nouveau ministre du Logement, de l’Habitat et de l’Hygiène publique n’aura pas perdu de temps pour déceler une vaste entreprise de  surfacturation de l’ordre de deux (2) millions par jour dont bénéficiait frauduleusement l’ancien  (Ucg) pilotée depuis sa création par Ibrahima Diagne. S’étant rabattu sur un audit, Abdou Karim Fofana fait état d’un différentiel   de 2 millions par jour pendant un mois pour payer des salaires à 261 travailleurs inexistants. Le rapport étant trop accablant ,le ministre du Logement a vite fait de virer Ibrahima  Diagne qu’il remplace par Ousmane. Une source proche du dossier aurait fait état d’une vraie nébuleuse qui concernerait 590 travailleurs irréguliers dont 261 fictifs. En effet, Ibrahima Diagne s’était attribué des prérogatives qu’il n’avait pas. Il recrutait à tout va et se tapait un salaire mirobolant de huit millions de FCFA en totale violation de la loi. En ce qui concerne les écarts de salaires dans l’Ucg, des étudiants percevaient un million de FCFA là où des titulaires de Master recevaient trivialement 300 000 FCFA. Ainsi, au delà de toutes ses zones d’ombre qui entourent ce gros scandale, contre toute attente, Ibrahima Diagne a dû porter plainte pour licenciement abusif alors que l’audit l’accable à tout point de vue. Et le plus cocasse dans cette affaire, c’est que des noms de la femme d’un ministre de la République ,d’un parlementaire et d’un maire ,tous de la mouvance présidentielle, seraient cités. Ce rapport de l’Ige qui date de2016 démontre à suffisance que « l’or noir » serait détenu par de puissants lobbies. Mais le ministre du Logement Abdou Karim Fofana s’est retroussé les manches pour que toute la lumière jaillisse de ce gros scandale.Un vrai « K » qu’il compte évacuer en mode fast-track.

Assane SEYE-Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici