Activists stand at a rally where New York City Public Advocate Letitia James announced her plan to study divestment from New Yorkers' pension investments from companies that participate in building U.S. President Donald Trump's proposed wall on the U.S. southern border and to introduce legislation banning such companies from doing business with New York City, in lower Manhattan, New York, March 7, 2017. REUTERS/Mike Segar
Publicité 3

Quelque 600 entreprises ont fait part de leur intérêt concernant la construction du mur que veut dresser le gouvernement de Donald Trump à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique. Plusieurs centaines de kilomètres de béton doivent être érigés.

Ces 600 entreprises ont réagi à l’appel d’offres émis par les autorités américaines le 24 février. Il s’agit d’une première phase, encore très générale, du processus d’adjudication. Il est donc probable que bon nombre de ces sociétés se soient enregistrées afin d’être dans la course dès le départ mais sans s’engager de façon définitive.

Le projet du nouveau président des Etats-Unis est de plus en plus contesté. Des critiques ont émané de représentants de son propre parti pour ce chantier pharaonique, estimé à 21 milliards de dollars. Donald Trump a toujours affirmé qu’il ferait aussi financer la muraille par le Mexique.

Lire Aussi  États-Unis: le New York Times publie les déclarations fiscales de Trump
Publicité
Publicité

“C’est ridicule mais je défends ton droit à être stupide”
“Je pense que ce mur est une perte de temps et d’argent”, a commenté au Guardian Patrick Balcazar, propriétaire de San Diego Project Management, une société de construction basée à Porto Rico, qui figure parmi les 600 à avoir réagi à l’appel d’offres, tout comme une soixantaine d’autres groupes sous gestion hispano-américaine. “Sur le plan environnemental, c’est ridicule. Sur le plan économique, c’est ridicule. Mais je défends ton droit à être stupide. Si tu veux construire un mur, je vais ériger le meilleur mur que je peux et je payerai mon personnel.”

Lire Aussi  RD Congo : le gouverneur du Haut-Katanga fuit sous des jets de pierres à Lubumbashi

Senegal7.com

Abonnez-vous pour regarder plus de vidéos


Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

3 × quatre =

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.