Accueil Actualités Pour avoir menacé de publier les photos obscènes : Une animatrice...

Pour avoir menacé de publier les photos obscènes : Une animatrice télé et son époux encourent 2 ans de prison

Poursuivis pour des faits d’association de malfaiteurs, de tentative d’extorsion de fond, de charlatanisme, de collecte illicite de données à caractère personnel, d’escroquerie et de complicité de ce chef, l’animatrice télé Walo Tine, son époux, Adama Youssoupha Diouf et l’imam Mohamed Samb ont été attraits ce vendredi par le tribunal des flagrants délits de Dakar. Si toutefois le juge suit le réquisitoire du parquet, les prévenus vont crouprir six mois en prison.
Animatrice télé doublée de commerçante, Walo Tine est en train de vivre les jours les sombres de sa vie. Après quatre mois de mariage, la jeune dame s’est retrouvée derrière les barreaux. Ce, du fait de l’infidélité de son conjoint.
Après avoir découvert que celui-ci le trompait avec une femme mariée du nom de Fatou Bintou Diallo, Walo Tine qui est rentrée dans une colère noire, a décidé de se venger.
Pour ce faire, elle contacte sa rivale et lui demande la somme de 1 million de nos francs sous menace de publier ses photos intimes. Malheureusement, elle sera cueillie par des gendarmes lorsqu’elle est allée à la rencontre de sa protagoniste pour récupérer l’argent. Son mari, Adama Youssoupha Diouf et Mohamed Samb qui étaient présents sur les lieux ont été aussi mis aux arrêts.
Jugés ce vendredi par le tribunal des flagrants délits de Dakar pour des faits d’association de malfaiteurs, de tentative d’extorsion de fond, de collecte illicite de données à caractère personnel, de charlatanisme, d’escroquerie et de complicité de ce chef, les prévenus ont opté pour le système de défense de la dénégation.
« J’ai connu Fatou Bintou Diallo avant mon mariage. Je l’ai toujours considérée comme ma grande sœur. Je connais aussi son époux et ses coépouses », a lancé d’emblée Walo Tine.
Née en 1993 et domiciliée à la Cité Damel, la prévenue qui versé de chaudes larmes à la barre, ajoute: « C’est elle qui m’avait proposé 1 million FCFA pour que je ne publie pas ses photos compromettantes. J’étais déçue lorsque je les découvertes dans l’ordinateur de mon mari ».
Quant à son époux Adama Youssoupha Diouf, il a soutenu qu’elle entretenait une relation amoureuse avec Fatou Bintou Diallo avant son mariage : « Fatou Bintou était venue chez moi pour un projet de multiplication de faux billets de banque. C’est par la suite qu’on a noué une relation amoureuse. Mais j’ignorais qu’elle était mariée », s’est dédouané le jeune marabout, âgé de 30 ans. A l’en croire, il ne savait pas que sa femme avait réclamé de l’argent à son ex.
Abondant dans le même sillage, Mohamed Samb, imam au cimetière de Yoff a allégué : « J’ai toujours considéré Walo Tine comme ma propre fille. J’étais parti au lieu du rendez-vous pour réconcilier les parties. Je n’ai jamais appelé Fatou Bintou pour lui dire de nous remettre de l’argent.
Je suis un responsable moral ».Absente à la barre, la partie civile avait déclaré sur procès verbal, qu’elle a été envoûtée par Adama Youssoupha Diouf. Mieux, ils ont entretenu des rapports sexuels à plusieurs reprises dans des auberges.
Convaincue de la culpabilité des prévenus, la procureure a requis deux ans d’emprisonnement dont, six mois ferme contre eux.
Conseil de la defense, Me Khadim Kébé a sollicité la relaxe de ses clients au bénéfice du doute. « Ce qui s’est passé dans cette affaire résulte des sentiments de la dame Walo Tine. Elle a été déçue d’apprendre que son mari le trompait », relève-t-il.
Prenant son contrepied, son confrère Me Iba Mar Diop a plaidé coupable avant de solliciter une application bienveillante de la loi pénale.L’affaire est mise en délibéré au 13 novembre prochain.
Kady FATY-Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici