Accueil Actualités Supprimer la ville de Dakar, une entorse constitutionnelle et législative (Par Abdoulaye...

Supprimer la ville de Dakar, une entorse constitutionnelle et législative (Par Abdoulaye NDOYE)

Les manœuvres politiciennes commencent et les élections locales ne se tiendront qu’à l’issue du dialogue politique avec l’audit du fichier et l’évaluation du processus électoral. Mais le ministre des Collectivités territoriales annonce un autre préalable : la suppression de la ville comme collectivité. Il y en a cinq dont Dakar. D’où la prise de conscience et notre position sur la déclaration du Ministre Omar Gueye portant sur la suppression de la ville de Dakar. L’information a été relayée dans les médias et les réseaux sociaux. Une telle déclaration indigne, constitue une tentative confiscatoire de la ville de Dakar. Cette déclaration témoigne de l’incapacité du camp présidentiel à conquérir ladite ville par les moyens démocratiques depuis son accession au pouvoir. Ce qui sera pour ce régime une tâche noire car depuis l’indépendance , il serait le seul à ne jamais gagner la ville de Dakar. C’est ainsi que tous les moyens seraient bons pour laver cette honte. Si ce projet se réalise , ça sera une entorse constitutionnelle et législative; vu le statut de la ville de Dakar comme capitale du Sénégal mais aussi le principe de la libre administration des collectivités locales. Avec les manoeuvres des professionnels de la politique , on aura tout vu et entendu . Même Paris capitale de la France dispose d’un maire démocratiquement élu . Il en est de même de la ville de New-york . Si ce projet passe, ça sera un précédent dangereux pour la démocratie sénégalaise. Dans la mesure où on pourrait tenter de dire que les régimes auront l’avantage de supprimer toutes toutes les villes perdues selon le bon vouloir du Président . Ce qui aura un impact désastreux sur le découpage administratif . Cette affirmation doit être sanctionner par tous les moyens légaux car c’est une preuve de lâcheté intellectuelle et de manque de culture démocratique. Eu égard à tout ce qui nous précède sur la position du ministre des Collectivités Territoriales, du Développement et de l’Aménagement des Territoires qui veut faire disparaître la ville de Dakar. Pour se justifier, il interroge le Code général des collectivités locales. A tord ou à raison Dakar doit rester et demeurer une ville comme toutes les autres villes si l’on se fit aux règles juridiques constitutionnelles et législatives.

ABDOULAYE NDOYE SG UJTL SICAP LIBERTÉ ET JURISTE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici