Ageroute

Rappelé à Dieu : Qui était Mourchid Ahmeth Zahra Iyane Thiam ?

0

Le père de Zahra Iyane Thiam, ministre en charge de la microfinance, a toujours fait de la cause islamique son cheval de bataille. Les différentes fonctions (professeur d’Arabe, chef du département Amérique-Asie au Ministère des Affaires étrangères, conseiller technique chargé de l’enseignement arabe du ministre de l’Enseignement supérieur) qu’il a exércées témoignent de sa riche carrière de 23 ans. Une carrière qui ne s’arrête pas d’ailleurs malgré un départ à la retraite.

Après avoir approfondi ses études en sciences islamiques à Saint-Louis, il est parti au Maroc en 1959 où il a obtenu un brevet en Arabe à l’institut Al-Azar de Casablanca (en 1961) et un baccalauréat en 1964 au Lycée Maghreb Arabe de Rabat. Mourchid Iyane Thiam a été le premier Sénégalais à s’inscrire à l’université Mouhamed V d’où il est sorti avec une licence en sciences juridiques et politiques.

L’ancien président de l’amicale des étudiants sénégalais de Maroc, initiateur de la réforme permettant aux arabisants de poursuivre leurs études dans les universités françaises, sera le premier noir titulaire d’un diplôme arabe à intégrer l’Université libre de Bruxelles (Luxembourg). Mais il devait suivre d’abord un stage en langue française (trois mois de perfectionnement).

Le président Senghor et l’ambassadeur Djim Momar Guèye avaient donné instruction au ministre des Affaires étrangères d’alors, le professeur Assane Seck, de le rapatrier en 1970 après l’obtention d’une maîtrise en sciences politiques à l’Université de Bruxelles. Pour lui, ce retour a été causé par les grèves répétitives qu’il menait en terre marocaine.

‘’J’ai été victime de ces contestations parce que je fatiguais les autorités sénégalaises en leur exposant les revendications des étudiants arabisants. Ces contestations ont amené le Président Senghor à contourner Rabat lors d’un voyage, en faisant son escale à Marrakech. Mais Il n’a pas échappé à Mourchid parce qu’il l’a aperçu quand il est descendu de l’avion ’’Ce jour-là, Senghor a été surpris. C’est pourquoi il m’a dit : ‘’Etudiant de carrière ; on dirait que tu ne rentres jamais’’.

Ce long combat a permis l’adoption de la réforme autorisant les titulaires du baccalauréat arabe de poursuivre leurs études dans les universités françaises et européennes, grâce aux bons offices de Serigne Abdou Aziz Sy Al-Amine et de Serigne Moustapha Cissé de Pire.
Retour au pays natal
Mourchid Iyane Thiam revient au bercail en 1991 pour occuper le poste de conseiller du médiateur de la République jusqu’en 1992, avant de retourner au ministère des Affaires étrangères où il a pris sa retraite en 1993. Ahmed Iyane Thiam, décoré à deux reprises (Ordre national du Mérite en 1990 et Ordre national du Lion en 1998) par l’ancien président de la République Abdou Diouf, n’a pas été suivi sur le terrain islamique par ses descendants.

Ses fils Ousmane Iyane Thiam et Ibrahima Iyane Thiam s’activent dans le sport. Le premier est le fondateur de l’Organisation nationale de coordination des activités de vacances/Renouveau (Oncav/R). Le second est un footballeur professionnel évoluant en Belgique. Il a également une fille cardiologue. Mourchid Ahmed Iyane Thiam tient encore à la présidence de la Conacoc dont il est le fondateur.

Mais avec la contestation de plus en plus vive, avec même des appels à la dissolution de la commission, se pose la question de savoir jusqu’à quand il pourra continuer à résister. Il vient de tirer sa révérence ce jeudi 28 janvier 2021. C’est une perte pour toute la Oumah islamique,le Sénégal et le monde entier. Que le bon Dieu l’accueille en son paradis céleste.

Assane SEYE-Senegal7

Leave a comment