Attention : permis à points ou permis à poings !

Les députés ont adopté, ce jeudi, le projet de Loi n° 22/2022, portant Code de la route instituant le permis à points.

De nouvelles dispositions visant à réduire le nombre « trop élevé de décès sur les routes », selon le ministre des Transports terrestres, Mansour Faye.  Donc le permis à points vient à son heure mais  risque de créer beaucoup plus de problèmes qu’il n’en résout.

La crainte est que ce permis à points se transmuent en permis à poings. Autrement dit, que les hommes de loi en charge de l’application en viennent à exercer une certaine hégémonie sur les conducteurs.

Pour un rien et sans caméra embarqué à bord, ils vous enlèvent des points. Ce qui risque de ternir l’objectif initial de cette trouvaille qui, s’elle est bien appliqué sans parti-pris peut bel et bien diminuer les causes d’accidents et autres calamités liés à la circulation routière.

Mais à contrario, ça va mal se passer dasn un pays où le pouvoir de la force est toujours en vigueur et à tous les échelons de la vie nationale.

 

Assane SEYE-Senegal7