Accueil Une Gonflé à bloc par le verdict de la justice Française : Karim...

Gonflé à bloc par le verdict de la justice Française : Karim invite Macky à l’affronter

Karim Wade sort de son mutisme pour cette fois-ci contre-attaquer de la manière la plus audacieuse. En effet ragaillardi par le verdict de la justice Française et innocenté par un rapport de la Banque mondiale relativement aux avoirs qu’on lui prêterait, le fils de Wade est monté dans ses grands chevaux pour demander au Président Macky de se résoudre à l’affronter en vue de la présidentielle de 2019.

« Ce 14 mars 2018,la Cour d’ars 2018,la Cour d’Appel de Paris, confirmant un jugement déjà rendu par le Tribunal de Grande Instance de Paris, a infligé un cinglant revers à Macky Sall en rejetant  la demande de confiscation présentée au nom de l’Etat du Sénégal ».Ces mots  plus qu’éloquents qui sortent de la bouche du candidat du parti démocratique sénégalais(Pds),Karim Wade terré à Doha au Qatar, démontre à suffisance au Président Macky que le fils de Wade est déterminé à l’envoyer dans l’opposition en 2019.Et comme réveillée de sa torpeur, l’ancien ministre de la coopération internationale n’en démord pas de mettre à nu le cuisant échec des commissions rogatoires internationales commises par l’Etat du Sénégal pour fouiller ses  prétendus avoirs à l’étranger. Il a en effet martelé que partout où sa cause a été entendue, équitablement par un tribunal impartial de par le monde, le droit et la vérité ont été opposés au régime de Macky ainsi que les rêves de ce dernier de se débarrasser d’un adversaire politique de sa trempe. Comme pour dire que le candidat Macky doit désormais soigner ses arrières car les libéraux sont déterminés à l’encercler politiquement puisque sur l’international, Karim a ouvert les hostilités et sur le plan intérieur, l’opposition  entend marcher à nouveau sur la place Washington. S’y ajoute les coups de boutoir du leader de Rewmi, Idrissa Seck qui change toujours de fusil d’épaules pour mieux tirer sur tout ce qui bouge. Des effets combinés qui pourraient à bien des égards fragiliser son régime. Et pour boucler la boucle et démontrer qu’il n’en a cure des menaces du régime, Karim Wade s’est voulu péremptoire en indiquant sans ambages que le moment est venu  pour Macky Sall de se résoudre à l’affronter dans une compétition loyale et transparente.

Senegal7.com