« Le Sénégal perd un de ses illustres fils, Moustapha Yacine GUEYE » (Par Mor Daga SYLLA)

Le Sénégal est en deuil avec le décès brutal du cadre commercial devenu consultant international. Une grosse perte. L’homme, très discret, a débuté ses activités professionnelles dans les 90. Il était le Directeur d’IBM en 1991 devenu ABM.
À travers ces performances et résultats , le conseil d’administration l’avais voulu le nommer Directeur de la même structure au niveau de l’Afrique de l’ouest. Cette prestigieuse poste avec beaucoup de faveurs, il l’a refusé car on voulait lui imposer de porter des coutumes avec cravate en acceptant ce poste.

Et , Il pensait toujours que c’était du complexe de vouloir s’habiller ainsi et en plus cette tenue n’était en phase avec sa doctrine Mouride. il était distingué dans ce secteur par sa maîtrise, sa compétence, son professionnalisme, sa rigueur et surtout par sa tenue vestimentaire en boubou traditionnel traditionnel Mouride « Le Baye Lahad ». Par la suite , il devient le Directeur commercial de l’opérateur téléphonique Sentel devenu Tigo ou Free. Il était un homme très réservé, ponctuel, organisé , diplomate , véridique , ambitieux , très rigoureux mêlé d’un amour immense à son guide spirituel Serigne Touba.

Le Sénégal a perdu l’un de ses valeureux fils. Sur le plan professionnel, il fait partie des intectuels qui ont démocratisé l’informatique et la téléphonie. En effet ,Il a réussi à démocratiser les services téléphoniques surtout dans les campagnes avec l’implantation et l’élargissement du réseau portable et a apporté beaucoup d’innovations au profit de la population sénégalaise.
Ces performances l’ont fait entrer dans le cercle des patrons intellectuels sénégalais. Conscient d’être un digne fils de la téranga, il faisait beaucoup d’actions humanitaires. En effet , c’est lui seul qui avait pris en charge les dépenses du célèbre champs de Serigne Saliou Mbacke, Khelcom. Lors de la célébration du grand Magal de Touba, c’est lui qui prenait en charge aussi tous les centenaires de fruits et autres destinés aux invités du Comité d’organisation du Grand Magal de Touba et d’énormes actions de solidarité destinés aux nécessiteux . Le porte parole et Président du comité Cheikh Bassirou Mbacke Abdou Khadre peut le confirmer .

Il me disait Serigne Mor, j’ai pas d’autres événements que le Magal de Touba. La voie Mouride a perdu un Administrateur, un éducateur hors pair car il tenait beaucoup à l’éducation des enfants surtout des filles.
Un fervent Mouride, très actif dans l’ombre, un visionnaire car il avait étudié beaucoup de projets pour la deuxième ville du Sénégal, Touba. Il a élabore projet d’aéroport à Touba avec des études sérieuses . Il a étudié le projet de zone franche à Touba , un projet d’actualité avec un grand projet d’électricité pour une autonomie de la ville sainte et alentours. Ce projet, réduira le coût d’électricité. Il a engagé la construction de la grande mosquée de Porokhane avec un coup de 2 milliards , ect. Ce dernier projet l’actuel Khalife Serigne Mountakha MBACKE l’a achevé à cause des difficultés qu’il vivait. En bon croyant , Serigne Moustapha a gardé sa dignité jusqu’à son dernier souffle.
Sur sa personnalité, il avait la notion du temps car il perdait pas son temps sur des débats inutiles . Un homme social, qui a aidé et soutenu beaucoup de personnes surtout les plus démunis. Il détestait l’injustice, le mensonge, Il peut vous aider pendant des années sans que vous le voyais personnellement car il le faisait la face de Dieu .

Cet intellectuel a rendu l’âme ce samedi 16 juillet 2022 à Touba. Il est décède le jour et date où Serigne Saliou Mbacke son vénéré guide en permanence, a rendu l’âme. Quelle coïncidence !

Pourtant un jour, il m’a rappelé que c’était au 17eme jour du mois béni de la Tabaski que Serigne Saliou Mbacke a rendu l’âme. Cette date importante pour lui, il l’écrivait beaucoup tout en rappelant des anecdotes ou secrets liés à ce jour avec notre Prophète Mouhamed Moustapha (PSL) , son homonyme. Quelle vie mystérieuse et pieuse !

Serigne Moustapha comme on l’appelait
affectueusement , a gardé sa piété , son courage , sa personnalité et dignité jusqu’à son dernier séjour terrestre. Je crois à coup sûr , que c’est ce message de piété que le Khalife de Serigne Saliou Mbacké à l’occurrence Serigne Cheikh Mbacké a décortiqué et transmis à son jour d’enterrement au cimetière de Bakhiya à Touba. Cette dernière, qu’il aimait autant. Une vie entièrement consacrée à l’adoration d’Allah, à l’occupation des activités professionnelles et à œuvrer quotidiennement au service de Cheikhoul Khadim afin d’obtenir son agrément. L’agrément est le grade spirituel d’un aspirant véridique .

Comme le hasard n’existe pas, ce dimanche jour de son enterrement coïncide avec le début du ndigeul du Khalife Général des Mourides, Serigne Mountakha MBACKE ( yalla Nafi yagu tewer ) , un retour à Allah afin d’implorer sa clémence , un bon hivernage et la paix au Sénégal. Ce dimanche 17 ème jour du mois de la Tabaski, coïncide aussi avec la célèbre journée de Serigne Saliou Mbacke avec ses secrets spirituels . Quelle belle et pieuse coïncidence !

D’où l’imam des imams à Touba, Serigne Fallou MBACKE Abdou Khadre a dirigé la prière mortuaire en présence de l’imam de la mosquée Massalikul Jinaan Serigne Moustapha MBACKE, Serigne Amssatou Mbacke Souhaibou, la famille de Serigne Saliou Mbacke, Serigne Youssou DIOP responsable Moral Hizbut Tarqiyyah, ses collègues , les dignitaires ect..avec la bénédiction du Khalife Général des Mourides Serigne Mountakha MBACKE, le guide du défunt.

Il me disais, la vie est un combat éphémère d’où il faut toujours gardé sa foi , dignité, responsabilité , ponctualité et objectivité pour mieux réussir sa mission. Un diplomate, un manager spécial est parti à jamais , laissant derrière lui une famille pieuse et très éduquée. Car, chaque matin ce sont ses propres filles et fils qui font la lecture intégrale et matinale du saint coran avant d’aller à leurs activités comme l’avait prescrit leur noble père Serigne Moustapha Yacine GUEYE, qu’Allah veuille sur sa famille.

A ce jour de prières, j’ai porté votre propre style en boubou Baye Lahad que vous m’avais offert personnellement après vous avoir rendu un service confidentiel. Je tenais à vous rendre un dernier hommage et vous donnez rendez vous à l’au delà, comme vous me disais avec humour devant Serigne Touba. Tous ces éléments corrobore que tous vos derniers vœux sont exaucés ici dans la ville sainte de Touba, ton éternel demeure.

Puisse Allah lui accorder encore sa clémence et l’expiation de tous ses péchés par la grâce du Prophète Mouhamed ( PSL ) et de son Serviteur Privilégié Cheikhoul Khadim. Que la terre de Bakhiya lui soit légère. Aamiin.

Par Mor Daga SYLLA !