Accueil Actualités Mamadou Bamba Ndiaye : « L’infantilisme d’une opposition paresseuse !...

Mamadou Bamba Ndiaye : « L’infantilisme d’une opposition paresseuse ! »

L’ancien ministre de Wade, Bamba Ndiaye n’a pas été tendre avec l’opposition. Il a en effet donné son avis sur l’actualité brûlante, notamment ” la tension budgétaire conjoncturelle que traverse le pays, dans cette période pré-électorale”, l’avis du Comité international des droits de l’homme des Nations unies et la décision de l’opposition de “saboter” la réunion prévue en décembre prochain du groupe consultatif de Paris.

Sur la tension budgétaire, Bamba Ndiaye indique qu’il  importe de noter qu’au Sénégal, l’opposition fait feu de tout bois, sinon, il n’y a pas débat sur le fait qu’un pays africain, non encore producteur de pétrole, puisse traverser quelques zones de turbulences budgétaires-passagères- au cours d’une année pré-électorale.

A lire aussi : Gamou 2018 : Thienaba-zappé de la modernisation des cites-religieuses

D’autant que, comme l’a si bien expliqué le ministre des Finances, M. Amadou Ba : “Cette situation serait due notamment au choix de nos autorités de faire de 2018, une année sociale”. Cette option courageuse du chef de l’Etat se caractérise par : l’allègement des charges aux ménages, la satisfaction de plusieurs revendications syndicales notamment celles très contraignantes des enseignants et des étudiants, l’augmentation du nombre des bénéficiaires des bourses familiales, la revalorisation des retraites, etc. Le plus difficile dans une telle situation, concerne évidemment les facteurs exogènes, qui se traduisent par la hausse du prix du baril et l’appréciation du dollar. Deux facteurs exogènes qui perturbent indiscutablement les prévisions budgétaires les plus rigoureuses.
Quant à la manifestation de ” sabotage” que l’opposition projette d’organiser prochainement à Paris, l’ancien ministre est d’avis qu’elle révèlerait de paradoxes qui renseignent sur le manque de maturité (l’infantilisme) de l’opposition. Elle dénonce tantôt la coopération avec la France, mais n’hésite guère à aller se plaindre auprès de l’ambassade de France, pour réclamer un fichier, dont elle se détourne, une fois qu’il est mis en ligne ! Comment peut-on revendiquer le droit de diriger le Sénégal et se rendre en terre étrangère, dans l’unique but de ternir l’image de son pays ? (…).

Assane SEYE-Senegal7