Accueil Actualités Troisième mandat de Macky : Une guerre du Droit aura-t-elle lieu...

Troisième mandat de Macky : Une guerre du Droit aura-t-elle lieu sur cette équation ?

Les avis sont aujourd’hui partagés sur la nécessité d’élucider très tôt l’équation d’un troisième mandat du chef de l’Etat qui commence à nourrir des inquiétudes du coté de certains acteurs du landerneau politique national. Et au regard du jeu de concept qui spécifie cette disposition, force est de reconnaitre que des zones d’ombre persistent toujours dans  cette affaire.

Point n’est besoin d’être un spécialiste en Droit constitutionnel pour  démêler la disposition selon laquelle, « le Président Macky a déjà fait un mandat de sept ans et il lui reste un autre de cinq ans, alors que les textes disent un mandat de cinq ans renouvelable une fois, donc deux fois », éclaire le professeur de droit constitutionnel, Amsatou Sow Sidibé. Pour rappel, hormis la réduction du mandat présidentiel à cinq ans, c’est ce même principe qui a perdu le Président Wade lorsqu’il a voulu briguer un troisième mandat. Ainsi nonobstant l’avis supposé légal  que lui aurait conféré la cour suprême, la légitimité a dû s’opposer à son troisième mandat. Et comme parfois l’histoire a tendance à se répéter, le magistère du Président Macky se heurterait au même principe. En effet les spécialistes du Droit vont devoir encore enclencher une guerre du Droit qui tournerait autour du mandat de cinq ans renouvelable, c’est-à-dire qui se fera deux fois. Un jeu de mots assez explicite et qui pourrait faire resurgir le syndrome Wade 2012.Et si le professeur Babacar Guèye et le professeur Amsatou Sow Sidibé, d’éminentes sommités du Droit, en viennent à douter  de l’opacité qui entoure cette disposition du mandat présidentiel, il urge aux sénégalais d’obédience confondue d’en avoir  le cœur net avant qu’il ne soit trop tard. Mais une probable guerre du Droit risque d’opposer spécialistes du Droit du camp du pouvoir à ceux de l’opposition.

Senegal7.com