L'Actualité en Temps Réel

Locales à Ziguinchor : Macky veut-il diviser la Casamance pour battre Sonko ?

La commune de Ziguinchor devient un enjeu national  pour le Premier Sénégalais qui n’a pas hésité à saisir au rebond la victoire du Casas port sur le Diambour samedi dernier  pour dérouler tapis rouge  à son Président Seydou Sané .Un homme de l’ombre natif de la Casamance mais dont l’influence dans son terroir ne souffre d’aucune fioriture. Le Chef De l’Etat voudrait en effet avoir toutes les cartes en main afin de pouvoir localement faire face au leader de Pastef les Patriotes. Et Seydou Sané semble le profil requis qui pourra faire face à la déferlante Patriote pour la conquête de la mairie de Ziguinchor.

L’ébullition qui commence à gagner la verte Casamance sur le plan politique découlerait inexorablement des clivages politiques consécutifs à la sortie des listes pour les prochaines élections locales. Le problème du Président Macky Sall, c’est bien le choix décisif qu’il doit faire afin  de faire pencher la balance à son avantage. Abdoulaye Baldé ,le maire de Ziguinchor est certes son allié de taille mais ses dernières sorties au vitriol démontrent à suffisance qu’il baignerait en ce moment dans un malaise qui ne dit pas son nom. D’ailleurs, il a indiqué que lui et son parti n’ont jamais été associés à la gestion du pays.

Ce qui signifie qu’il fait office de figurant  simple au sein de la mouvance présidentielle. Et comme ces Locales constituent une sorte de bréviaire pour les prochaines législatives et partant pour la prochaine présidentielle, le Président Macky en fin politique  est en train d’affiner ses  stratégies afin de ne point rater  sa cible. Abdoulaye Baldé n’est pas délaissé mais sur le plan sociologique, il ne peut faire  l’affaire du Chef de l’Etat.Mais avec Seydou Sané qui  est un natif du terroir,il sera plus facile de contrebalancer les visées du leader de Pastef Ousmane Sonko.

A l’évidence, la bataille se fera entre deux natifs de souche de la Casamance. Le Président a déroulé tapis rouge à Seydou Sané et cela n’aurait pas plu au premier magistrat de Ziguinchor qui a flairé une sorte de trahison dont il risque de faire l’objet. D’ailleurs, en analysant l’affaire Sonko-Adji Sarr, il a bien affirmé qu’il doute de cette affaire. Cela voudrait dire qu’il pressent une sorte de succédané au profit de Seydou Sané  qui est dans le viseur du Chef.

Seulement ce qui risque de se passer si  le duo Baldé-Doudou Kâ est écarté, c’est un fiasco de la mouvance présidentielle à Ziguinchor. Car, ces derniers ont une réelle base politique et avec l’apport d’Aminata Angélique Manga, Victorine Ndèye et Cie, Baldé pourrait conquérir la commune et Doudou Kâ le département. Mais on a tout comme l’impression que la fibre ethnique est  encore agitée en sourdine.

C’est à dire, mettre un diola face à un diola afin de pouvoir contenir le phénomène Sonko. De toute évidence, Baldé est à deux pas de lâcher le Macky si tant est qu’on le préfère  au Président du Casa sport .Ziguinchor baigne présentement dans une ébullition totale et le Chef de l’Etat ne compte guère y jouer un jeu d’échec lors des prochaines  locales.

Assane SEYE-Senegal7