Accueil Actualités Forum de Paris : La jurisprudence Macky sur l’ONU « has...

Forum de Paris : La jurisprudence Macky sur l’ONU « has been »

La Forum de Paris axé hier jeudi sur la paix et la sécurité a été une tribune pour le Chef de l’Etat Sénégalais, de revenir sur un certain nombre de problématiques que se posait  la Oumah Islamique, relativement à la sortie maladroite du président Macron sur le Prophète Mohamteh (PSL),mais aussi sur la marginalisation de l’Afrique au niveau du Conseil de sécurité de l’Onu. Le président Sall a en effet apporté une jurisprudence qu’il urge de méditer à plus d’un titre puisqu’il a sonné une rupture d’avec le passé pour inviter à voir une Onu où l’Afrique serait  membre permanent.

Dans un monde  en pleine mutation, le Chef de l’Etat Macky Sall trouve indécent la sortie du président Emmanuel Macron qui s’en est pris au Prophète Mohameth (PSL).Dans son intervention, le Premier Sénégalais s’est érigé en rempart de la Oumah Islamique en invitant son homologue français à plus de circonspection en matière de religion.

« Il faut qu’on respecte la différence pour pouvoir parler avec les autres communautés ». Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, le Président de la République  ajoute : « Le Prophète Mohameth hébergeait  dans sa mosquée à Médine des non musulmans qui étaient en quête d’une zone de prière ».

Selon lui, trouver des gens dans une mosquée ou dans une Eglise, leur mettre des bombes et les tuer ne relèverait pas de l’Islam. Et par cet exemple, il démontre à la face du monde que l’Islam et le monde musulman sont les premières victimes du terrorisme en tant que religion de paix.

Mais également dans la foulée de son speech, le Président Sall dira de l’instance Onusienne qu’elle est « has been ».C’est à dire qu’elle est dépassée voire obsolète. Du coup, il invite son homologue français à revoir ensemble le Conseil de sécurité de l’Onu et donner enfin à l’Afrique la place qui est la tienne.

C’est à dire lui concéder une place de membre permanent. L’on sait d’avance qu’au lendemain de la seconde mondiale qui aura consacré la victoire des alliés sur l’Axe, la Sdn qui avait fini par devenir l’Onu est mise sur pied pour régenter le monde.

Mais pour le président Sall, cette adversité historique est dépassée. A son avis, l’Onu devait s’accouder sur la mutualisation des pays, des continents et des diplomaties. C’est pour cette raison d’ailleurs qu’il plaide pour une Afrique qui soit membre permanent de cet organisme international.

C’est un véritable plaidoyer que le Chef de l’Etat Sénégalais a porté sur le continent noir mais aussi une jurisprudence qui interpelle le monde entier et surtout les cinq (5)membres du Conseil de sécurité de l’Onu qui sont :  la Chine, les  États-Unis d’Amérique,  la Russie, la France et le Royaume-Uni.

Assane SEYE-Senegal7

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici