L'Actualité en Temps Réel

5 milliards volés au Trésor : Les deux mis en cause ont enfin parlé à la DIC

0

Deux inspecteurs du Trésor ont détourné 5 milliards de Fcfa. Le vol a été découvert après un audit de l’Inspection générale des Finances (IGF).

Les deux inspecteurs mis en cause, Mouhamed Ndiaye et El Hadj Abdoul Diop, ont été auditionnés par la Division des investigations criminelles (DIC).

Le dernier nommé, percepteur de Mbacké, interpellé sur les faits de détournement, impute les anomalies, au même titre que les dégagements de fonds jugés irréguliers par l’audit, à des annulations d’écritures qui auraient été ensuite prises en compte.

Un argument totalement balayé par le directeur de l’informatique, rapporte Libération.

Sur les avances de trésorerie allouées de manière inopportune aux entités couvertes par le Trésor de Mbacké, Diop a soutenu qu’elles auraient été décaissés sur «demande expresse» et écrites des concernées.

Mais, surtout au vu de leur situation financière déficitaire, car aucune d’elles n’avait encore reçu les allocations provenant de l’État jusqu’au mois d’avril 2021.

À propos des annulations d’écritures d’approvisionnement, de régularisation de dégagement de fonds par des dépenses et d’annulation de mouvement de fond interne pour un montant cumulé de 104.300.000 Fcfa, il les a jugées régulières prétextant avoir agi sous le contrôle d’Ibra Souley Bâ (trésorier-percepteur de Diourbel à l’époque et agent actuel comptable de l’ONAS).

Pour terminer, Abdoul Aziz Diop a persisté que le préjudice de 2.459.435.371 Fcfa imputé par l’audit à sa gestion serait «irréaliste» et qu’après son départ, il n’avait plus accès à la compatibilité.

Comme son collègue, Mouhamed Ndiaye (percepteur de Saint-Louis de 2020 à avril 2021), il a rejeté les conclusions du rapport.

Il lui est reproché des manipulations frauduleuses ayant entraîné un préjudice de 2.225.800.565 Fcfa.

Face aux enquêteurs, il a imputé ces manquements à des anomalies du système informatique qu’il dit avoir signalé à plusieurs reprises aux services concernés.

Il a juré, que depuis sa prise de fonction à Saint-Louis, l n’a jamais recouvré des recettes de l’ordre de 2 milliards Fcfa.

Toutefois, il a reconnu d’annuler ou supprimer certaines opérations qu’il jugeait erronées (doublons, imputation, montant…). Mais, des opérations bancaires retracées dans ses comptes donnent le tournis.

Assane SEYE-Senegal7

laissez un commentaire