Accueil Actualités Distribution de vivres : Comment Mansour Faye cherche un « électorat Covid-19 pour...

Distribution de vivres : Comment Mansour Faye cherche un « électorat Covid-19 pour l’Apr » ?

Mansour Faye,Covid-19

Le maire de Djidah Thiaroye Kao, Cheikh Dieng n’y est pas allé par quatre chemins pour mettre à nu ce qu’il appelle un coup fourré intenté par le maire de Saint-Louis, Mansour Faye. Sur les colonnes su journal le Quotidien, ce libéral bon teint soupçonne l’édile de la capitale du Nord de mettre en branle une « démarche politicienne » dans la distribution des vivres consécutives à la crise sanitaire qui sévit dans le pays.

Eclairer la lanterne des Sénégalais sur la posture politicienne du maire de Saint Louis Mansour Faye , c’est ce que semble faire le maire de Djidah Thiaroye Kao, Cheikh Dieng. Jusque -là, l’on ne présumait guère qu’il y aurait des relents de politique politicienne dans la crise sanitaire qui sévit dans notre pays. Mais cette sortie de ce maire libéral de la banlieue Dakarois lève un coin du voile qui entoure déjà la distribution des vivres instituée par le Chef de l’Etat Macky Sall. Selon Cheikh Dieng, le ciblage déjà effectué par le Ministre du développement communautaire qui réserve la moitié de l’aide alimentaire aux ménages inscrits au registre national unique (Rnu) pose problème. Si ces ménages existent réellement, ils sont forcément dans les quartiers et les villages et ils comptent parmi les plus vulnérables, Il n’est dès lors, nul besoin de les cibler en amont, éclaire l’édile de Djidah Thiaroye Kao.Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, Mr Dieng ajoute que les ménages bénéficiaires de bourses familiales ont été ciblés en amont par le ministre lui-même. Or ,il est de notoriété que les bourses familiales ont été un instrument politique du pouvoir pour créer et entretenir une clientèle électorale. Ainsi, pour le maire Cheikh Dieng, que ce soit le Registre national unique (Rnu),les bourses familiales et cette fois-ci le ciblage des ménages vulnérables, Mansour Faye ne s’emploie qu’à travailler à assurer à l’Apr « un électorat Covid-19 » en vue des prochaines élections. Ce qui relance le débat sur la politisation de la distribution des vivres consécutive à la crise sanitaire qui accable les Sénégalais.
Assane SEYE-Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici