L'Actualité en Temps Réel

Nouvel an : Déthié Fall exige la lumière sur les 14 morts des manifs de mars…

0

Déthié Fall exige  » la tenue d’enquête libre et transparente pour faire la lumière sur les morts des manifestations de mars « . Il faut  situer sans complaisance les responsabilités, et permettre ainsi aux familles éplorées et à la nation toute entière de faire leur deuil, dit-il. Cela en conformité avec  l’exigence Du M2D

« Au mois de mars dernier, lors des manifestations nées de l’irresponsabilité du régime en place dans sa sordide et seule ambition de réduire l’opposition à sa plus simple expression et par là de tronquer la démocratie et l’État de droit à leurs plus simples écritures, notre pays enregistrait, officiellement, 14 morts. 14 morts belles âmes, profondément patriotes, périssent ainsi. Que leurs âmes reposent éternellement en paix, dans le meilleur des Paradis! » s’est souvenu Déthié Fall.

Dans la même dynamique  le Président du PRP, Parti Républicain pour le Progrès note que « 2021 a aussi été une année, comme les précédentes avec ce régime, marquée par une gestion sombre et nébuleuse : mauvaise gestion des deniers publics au niveau de la SAR, du Trésor public, de la Poste, de l’IPRES, entre gré à gré et surfacturation. Maintenant ainsi l’allure exponentielle de la paupérisation et de la tension sociale : grève des boulangers, des transporteurs, du personnel soignant, d’agents de l’administration, des étudiants, et une insécurité de plus en plus endémique. Tout cet état de constatation est inadmissible pour un pays riche au sous-sol mais très pauvre sur sol ».

A l’en croire, «  tout ceci ne devrait surprendre si l’on a dans un pays un régime dont sa vision ne dépasse pas le rayon de 25 kilomètres du palais présidentiel soit exactement la distance Dakar – Diamniadio ». Le régime dit-il en outre : «  snobe  les droits légitimes de l’agriculteur et du paysan des zones rurales, de l’éleveur et du berger des zones de pâturage, du pêcheur et du mareyeur qui voient leur activité en voie de disparition du fait d’un bradage de nos côtes maritimes au profit d’industriels d’autres pays ».

Assane SEYE-Senegal7

laissez un commentaire