L'Actualité en Temps Réel

Présidence : « Macky coûte 200 millions par jour aux Sénégalais »

0

Lors du dernier conseil des ministres, le Président de lé république, Macky Sall s’attaque au train de vie de l’État. Le Président Sall a, sur ce sujet, instruit le gouvernement de réduire au strict minimum les locations à l’horizon 2020. Il veut au plus tard le 1er août 2019, un cadre règlementaire portant sur les modalités d’abonnement, d’utilisation et de paiement des charges courantes de l’administration.

Qu’en est-il des institutions de la République. Notamment, le budget du Haut conseil des collectivités territoriales (6,5 milliards de francs CFA), institution  créée à la faveur du référendum du 20 mars dernier et du CESE. Des institutions budgétivores qui crèvent les poches du contribuable.

…Macky coûte 200 millions par jour aux Sénégalais

L’Assemblée nationale s’était penchée, pour adoption, sur le projet de budget 2017 des institutions de la République. Dans le document, un nouveau poste de dépense a fait son apparition : le budget du Haut conseil des collectivités territoriales (6,5 milliards de francs CFA), institution nouvellement créée à la faveur du référendum du 20 mars dernier.

Certaines institutions ont vu leurs fonds rabotés. C’est le cas du Conseil économique, social et environnemental dont le budget est passé de 9 milliards à 6,6 milliards.

En revanche, d’autres institutions ont reçu une enveloppe plus consistante. C’est le cas de la présidence de la République. Le budget des services de Macky Sall est passé de 71,7 milliards à 74,05 milliards. Soit une hausse de plus de 3 milliards.

Faites chauffer la calculette, vous vous rendrez compte que le chef de l’État coûte chaque jour au contribuable sénégalais la coquette somme de 200 millions de francs CFA. (Source : L’AS).

 … Macky Sall s’attaque au train de vie de l’État…

C’est en réunion hebdomadaire du Conseil des ministres, de mercredi dernier que le chef de l’Etat a affirmé sa volonté de poursuivre la dynamique de réduction du train de vie de l’État, en signalant les résultats satisfaisants concernant la rationalisation des charges locatives de l’État. Le Président Sall a, sur ce sujet, instruit le gouvernement de réduire au strict minimum les locations à l’horizon 2020.

Au titre des charges courantes de l’administration, notamment celles liées à l’eau, à l’électricité et au téléphone, le chef de l’État invité le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, à lui proposer, au plus tard le 1er août 2019, un cadre règlementaire portant sur les modalités d’abonnement, d’utilisation et de paiement des charges courantes de l’administration.

S’agissant du parc des véhicules administratifs, le Président de la république a requis du gouvernement un nouveau dispositif réglementaire sur les conditions d’acquisition, d’affectation, d’utilisation et de cession des véhicules administratifs ; non sans instruire le Premier ministre d’étudier la possibilité de remplacer les dotations budgétaires en carburant, entretien et réparation de véhicules par des indemnités représentatives.

Le chef de l’État a, dans le même élan, réitéré son attachement au recensement général du patrimoine foncier bâti et non bâti de l’État, de même que la réévaluation du portefeuille de l’État, en instruisant le Premier ministre de lui proposer, au 1er septembre 2019, une stratégie de valorisation et d’optimisation de ce patrimoine.

 Senegal7

 

laissez un commentaire