Accueil Actualités Que mijote le Chef de l’Etat : Attaques frontales de la société...

Que mijote le Chef de l’Etat : Attaques frontales de la société civile, de l’opposition et du Net

Le Chef de l’Etat Macky Sall ne semble pas en bonne posture pour aborder la prochaine présidentielle dans la sérénité, la transparence et la paix. Pour cause, il attaque frontalement la société civile pour ne pas lui permettre de le rapprocher de l’opposition en ce qui concerne le processus électoral, promet l’enfer aux opposants et menace les réseaux sociaux.

A quelques encablures de la prochaine présidentielle, le Chef de la majorité ne semble pas poser des actes d’apaisement et de consensus allant dans le sens d’appeler les acteurs politiques à plus de sérénité, de confiance mutuelle et de fair-play en prévision de la présidentielle. Au contraire, le Chef de l’Etat se met dans la peau d’un va-t-en-guerre prêt à en découdre avec tout le monde pour s’arracher les suffrages des Sénégalais et  se tailler des résultats à la Gbagbo : On gagne ou on gagne, Point barre. En effet depuis l’étranger, il attaque la société civile, les qualifiant d’opposant invétéré à son régime. Ensuite, il promet à l’opposition la loi d’airain. C’est à dire désormais œil pour œil, dent pour dent.

A  lire aussi : Fichier électoral : Les révélations de Mame Adama Guèye sur des cas de fraude

En ce qui concerne le Net, Une loi controversée sur les communications électroniques  est instituée pour traquer les empêcheurs de tourner en rond du  Net.Et La boucle est bouclée. La société civile qui était censée servir de croix de transmission entre le pouvoir et l’opposition est de facto écartée de sa volonté de rapprocher  ces deux entités. Pour les réseaux sociaux, le pouvoir est à la recherche de « cobayes » pour convaincre de sa volonté de traquer les fauteurs de trouble. En vérité, tout cet arsenal mis en place  par celui qui devrait donner des gages d’une bonne organisation de la présidentielle, apparait aujourd’hui comme un va-t-en guerre prêt à en découdre avec tout le monde rien que pour  décrocher un second mandat. Paniqués par cette adversité, nombre de Sénégalais se demandent ce que mijote réellement le Chef de l’Etat avec un tel état d’esprit qui n’augure rien de  bon pour le Sénégal !

Assane SEYE-Senegal7