ABC : Un homme d’Etat, un homme de conviction et un homme de vérité s’en est allé

Son nom avait été rimé aux  trois premières lettres de l’alphabet français : ABC.Non pas au sens orthographique du terme mais plutôt au sens  toponymique de la connotation.

Membre fondateur de l’Alliance pour la République, Alioune Badara Cissé fut le premier chef de la diplomatie sénégalaise du régime de Macky Sall et ancien Médiateur de la République.

Bardé de diplômes dans plusieurs domaines de la vie, il était un homme cultivé mais maniant avec dextérité la langue de voltaire mais  aussi de  Shakespeare.

Ainsi à chaque fois qu’il prenait la parole, dans les rencontres, il emplissait de bonheur l’auditoire tant il savait débiter des paroles qui  enivrait l’assistance.

Franc jusqu’au bout vde ses ongles, il ne mâchait jamais ses mots et semblait nager à contre-courant de son propre camp. Sur plusieurs sujets tout aussi sensibles dont il ne fallait jamais parler au risque d’écorner l’image de leur majorité, il se prononçait ouvertement sans à priori.

D’ailleurs, lorsqu’il fut débarqué de son poste de ministre des Affaires étrangères après  sept mois de gestion à la  tête de son département, il dira sans ambages  le jour de sa passation de service : « je demeure entièrement et exclusivement maître de mon destin.

Je ne suivrai que l’orientation que Serigne Touba m’aura indiquée. Je ne suis pas quelqu’un qui est dans les nuages.Je sais que tout le monde a une belle étoile, il s’agit juste de savoir lire le ciel » , rétorquait-il à  certains de ses détracteurs au sein de l’Alliance pour la République.

ABC aura servi loyalement son pays, servi ses pairs  mais aussi servi  la cause juste sans tenir compte du bord  dans lequel  il se trouve. Il était un homme d’Etat, un homme de conviction  mais aussi  un homme de vérité.

Assane  SEYE-Senegal7