Accueil Actualités Abdou Elinkine Diatta, Sg du Mfdc : «Nous sommes pour la paix,...

Abdou Elinkine Diatta, Sg du Mfdc : «Nous sommes pour la paix, César se porte bien»

«César Atoute Badiate se porte bien actuellement. Il était malade comme tout être vivant est appelé à être malade, mais cela ne veux pas dire qu’il est mort. Je ne sais pas pourquoi ils sont pressés de voir mourir le commandant d’Atika ? Je disais que s’ils pensent que la mort de César Atoute Badiate va affaiblir ou mettra fin aux actions du mouvement, ils se trompent, parce qu’avant César, il y avait de hautes personnalités comme Abbé Diamacoune Senghor. La mort de l’Abbé n’avait pas changé grande chose et je peux même dire que cela à fait compliquer le processus de paix en Casamance. Nous prions santé et longue vie à César, parce que c’est quelqu’un qui a réussi à organiser son groupe et ses combattants. Je pense que cela facilitera le dialogue. Je confirme que Cesar est bien portant maintenant. Il était malade mais tout est bien passé et à l’instant, il est en convalescence et bientôt il va regagner sa basse» a révélé Abdou Elinkine Diatta le Secrétaire général de l’aille civile du Mfdc.

C’est en marge de la célébration du 4 avril qu’Abdou Elinkine Diatta a révélé l’état de santé du commandant d’Atika, César Atoute Badiate. Ainsi, le Secrétaire général de l’aile civile s’est prononcé aussi sur la date du 4 Avril qui selon lui, correspond à la naissance de l’Abbé Diamacoune Senghor, père fondateur et premier SG du MFDC.

«Le 4 avril est une date qui correspond à la naissance de notre secrétaire général Abbé Diamacoune Senghor. Il est né le 4 avril 1928, Et a fait son ordination le jour du 4 avril. Il disait que les Sénégalais l’ont volé son 4 avril», a-t-il souligné.

Il termine par un appel : «je lance encore un appel solennel à Macky Sall, nous sommes pour la paix et pour le développement et pour ça, nous devrons avoir un droit de regard à ce qui se passe en Casamance. Il faut que le gouvernement sénégalais instaure une relation de confiance entre les combattants et son gouvernement. J’avais initié de mettre un match de football entre la population civile et les combattants du MFDC qui doivent constituer une équipe avec les autorités sénégalaises pour montrer une harmonie de vie. Mais, ce match n’a jamais eu lieu. Et pourtant, la paix se construit ainsi. C’est pourquoi nous demandons à nouveau que le 4 avril 2020, qu’ils nous invitent à venir participer à leur côté».

Pape Ibrahima Diassy/Sénégal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici