L'Actualité en Temps Réel

Abdoul Ahad Gaindé Fatma : «ce que Macky Sall a fait à Touba, personne ne l’a fait»

 Invité de l’émission Jury du dimanche, ce 28 août, sur Iradio, le député Cheikh Abdoul Ahad Mbacké Gaindé Fatma, élu sous la bannière de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY) a magnifié les réalisations du président, Macky Sall dans la ville sainte. Selon lui,: «ce que Macky Sall a fait à Touba, personne ne l’a fait».

Le député a également répondu à ceux qui réclament sa démission à la tête de la présidence de la Commission Culture et communication du Grand Magal de Touba, suite à son engagement en politique.

«Il est à 49 milliards de FCFA d’investissements avec l’hôpital, l’autoroute Ila Touba, les autres routes et les quatre (4) forages. Il a beaucoup fait pour Touba. Le décalage entre les réalisations de Macky Sall et le choix des électeurs à Touba s’explique par le fait que les électeurs sont libres d’apprécier. Personnellement, je respecte leur choix et nous allons continuer à travailler pour rectifier le tir. Mais personne ne peut contester ce qu’il a fait pour la ville sainte », a soutenu Cheikh Abdoul Ahad Mbacké Gaindé Fatma.

A ceux qui exigent sa démission à la tête de la présidence de la Commission Culture et communication du Grand Magal de Touba. Il dira : « celle-ci  n’est autre que l’œuvre de ses adversaires politiques. »

«Certains me reprochent mon engagement politique. Mais je prends ces critiques avec beaucoup de philosophie. Le Magal de Touba, c’est notre bien à nous tous pas seulement les mourides. Cela appartient à tous les musulmans. Mais je constate que la plupart des gens qui m’attaquent sont des politiques », a-t-il martelé.

Le guide religieux et homme politique poursuit : «Ils disent qu’il y a une incompatibilité de cette présidence du comité culture et communication et mon engagement politique. Qu’il sache que j’ai beaucoup d’intentions et d’envie d’aider le Khalife général des Mourides dans la gestion de Touba. J’ai accepté de travailler avec le Président Macky Sall parce que j’ai eu l’autorisation de mon supérieur hiérarchique à savoir Serigne Mountakha Mbacké. Je pense que s’il y avait incompatibilité il ne m’aurait pas permis de le faire »

Cheikh Abdoul Ahad Mbacké Gaindé Fatma ajoute : «Mieux, il allait me demander de me dessaisir de la commission qui m’a été confiée. Je vais continuer aussi bien au niveau de l’organisation du Magal qu’au niveau de mon engagement politique. Après le Magal, je vais aborder les questions politiques. Je suis un citoyen sénégalais et j’ai mon mot à dire. Tant que le Chef de l’Etat sera dans les dispositions d’accompagner le Khalife général des Mourides comme il me l’avait dit je continuerai à l’accompagner quelles que soient les pressions, quel que soit le contexte ».

Enfin, le député nouvellement élu précise qu’il ne sait pas s’il va siéger à l’Assemblée nationale ou non puisqu’il est également ministre conseiller. «Le choix sera fait après le 12 septembre de concert avec le Président de la République. Mais, ce qui m’intéresse c’est de contribuer à la bonne marche de notre pays ».

Senegal7