Accueil Actualités Accusé de deal d’avec Macky : Le silence coupable d’Idrissa Seck !

Accusé de deal d’avec Macky : Le silence coupable d’Idrissa Seck !

Le parti Rewmi se débat comme un beau diable pour éclairer la lanterne des Sénégalais depuis la sortie impromptue du journaliste analyste Cheikh Yérim Seck qui a révélé qu’Idrissa Seck et Macky Sall serait de connivence. Une adversité dangereuse pour le leader de Rewmi qui ne semble pas mesurer le degré de nuisance d’une telle révélation pour son avenir politique.

«Idrissa Seck est le seul leader de l’opposition à qui Macky Sall compte léguer le pouvoir à sa succession. L’ancien journaliste de Jeune Afrique, Cheikh Yérim Seck révèle que «Macky et Idy ont entretenu des conversations par le biais d’un marabout, c’est pourquoi, depuis lors on n’a pas entendu l’ancien maire de Thiès se prononcer sur la gestion du président, Macky Sall».Aux allures d’un deal politique, Cheikh Yérim renseigne ainsi aux sénégalais ce dont personne ne s’attendait. L’enjeu aura été de taille puisqu’il y a bien des zones d’ombre dans cette affaire paradoxale qui ne semble pas remporter l’adhésion de tous. De surcroit, le maire de Mermoz Sacré-Cœur a plusieurs fait état d’un deal entretenu ces deux personnages. Mais le moins qu’on puisse dire est que le leader de Rewmi ne vole guère au secours de ses lieutenants qui sont récemment montés au créneau pour infirmer ces propos du journaliste Cheikh Yérim Seck. Seulement, leur leader ne semble pas leur faciliter la tâche car en politique, rien n’est anodin et ces propos de Cheikh Yérim tendent plus à le nuire qu’à le profiter lors de la prochaine présidentielle de 2024.Du coup, même si le silence est parfois d’or,ce n’est pas en de pareilles circonstances qu’il faudrait l’adopter. Et ce silence coupable du leader de Rewmi confirme de plus en plus l’existence d’un deal savamment orchestré par ses deux anciens Premiers Ministres. Dans tous les cas de figure, c’est l’ancien maire de Thiès qui en perdrait la face. Surtout devant de jeunes leaders qui ont eu à le talonner lors de la dernière présidentielle. En politique, dit-on souvent, l’erreur se paye cash. Et Idrissa Seck semble s’inscrire sur cette lancée !
Assane SEYE-Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici