L'Actualité en Temps Réel

Accusée d’être une sorcière par sa mère, elle laisse une lettre bouleversante avant de se suicider

0

Le Nigeria est secoué par une affaire rocambolesque qui s’est terminée par un drame. En effet, Une jeune fille du nom de Ashiat Abdulganiyu, étudiante en troisième année à l’Université Ahmadu Bello (ABU) à Zaria, dans l’État de Kaduna, a mis fin à ses jours en buvant du poison à cause de sa mère qui l’accusait d’être une sorcière.

Avant d’intenter à sa propre vie, elle a laissé une lettre bouleversante sur son blog Instablog9ja, où elle livre le mobile de son acte.

“Comme je l’ai dit, si je ne suis plus de ce monde, tenez ma famille et surtout mon père et ma mère pour responsables. J’ai essayé d’être meilleure, en restant à l’écart juste parce qu’ils me rendent responsable de leurs erreurs et qu’ils ne peuvent pas aimer, aider et prendre soin de moi comme leur enfant. Ma mère a fait de ma vie un enfer parce qu’elle est bipolaire et frustrée. M’accusant d’être une sorcière et d’être un enfant maudit même si mon frère est responsable de mon éducation et de mon entretien. La seule chose avec laquelle elle m’aide, c’est mon argent de poche.

J’ai tout fait pour prendre soin de ma mère en lui donnant de la nourriture et de l’argent, mais je finis toujours par être son problème. Mon frère ne peut plus tenir sa promesse, mieux il pense que je ne suis pas sous sa responsabilité et que j’ai ma propre famille. J’espère et crois que maintenant que je suis partie, cela leur apportera soulagement et bonheur. Je suis tellement désolée Collins, j’ai dû te laisser comme ça, Maryam Olayemi, tu es plus qu’une bestie pour moi. Je suis également désolée pour tous mes amis et mes bienfaiteurs, j’aime le bonheur mais je suis un enfant brisé. Je ne crois plus en Dieu, parce que je ne peux plus voir mon but. Je vous aime tous beaucoup. Enterrez-moi dès que je serais retrouvée morte. Je vous aime! », écrit Ashiat.

Résultat de recherche d'images pour "Ashiat Abdulganiyu"
Cheikh KANE / SENEGAL7

laissez un commentaire