Affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko : Le couteau encore remué dans la plaie !

1

L’on ne sait qui a tort ou qui a raison dans cette douloureuse épisode de la vie et/ou politique du feuilleton de Sweet Beauté.14 sénégalais y ont laissé la vie et des dégâts matériels considérables ont été dénombrés en mars 2021.Le pays a failli basculer dans un chaos indescriptible jamais vu.

Adji Sarr est gardée comme une prince et Sonko a récolté un contrôle judiciaire ressemblant à une épée de Damoclès. Le gouvernement avait promis de mettre en place une commission d’enquête mais depuis lors,il ne se passe rien.

D’un côté comme de l’autre, l’on épilogue à grands renforts d’arguments mais personne ne comprend où va nous mener ce feuilleton burlesque qui n’augure rien de bon.

Le constat est qu’après les Locales alors que les législatives pointent à l’horizon, l’on semble remuer encore le couteau dans la plaie relativement à ce feuilleton dont les tenants et les aboutissants laissent à désirer. Gageons que le Sénégal ne soit encore brûlé par ce dossier devenu une patate chaude entre les mains de la Justice.

Aux dernière nouvelles, le nouveau Doyen des juges a servi une convocation à la Dame  Ndèye Khady Ndiaye propriétaire du Salon Sweet Beauté. cette dernière a toujours déchargé Ousmane Sonko pour charger Adji Sarr la masseuse qui était son employé.

Assane SEYE-Senegal7

Show Comments (1)