L'Actualité en Temps Réel

Affaire bodyguards de Sonko : Les précisions de Me Abdoulaye Tall après le mandat de dépôt

L’avocat de la défense a indiqué, mardi, que les gardes du corps n’ont fait que réagir pour protéger le leader du parti Pastef Ousmane Sonko. Selon Me Abdoulaye Tall, l’Opposant recevait des jets de pierres venant des habitants de Tchicky qui scandaient, en plus, le nom de Adji Sarr. 

« Le Procureur a fini d’entendre les cinq gardes du corps de Ousmane Sonko. Ils sont placés sous mandat de dépôt pour être jugés ce mardi 15 novembre. Cela ne veut rien dire. C’est une procédure de flagrant délit« , a-t-il d’emblée déclaré sur Rfm.

Griefs

Ces gardes du corps sont poursuivis pour coups et blessures volontaires, destruction de biens appartenant à autrui, violation de domicile, violence et voie de fait.

Lire aussi : Affaire Tchicky : La date du procès des bodyguards de Sonko connue

Accusations rejetées

Selon l’avocat, tous les cinq -mis en cause – ont rejeté ces accusations et affirment qu’ils ont juste protégé le président Ousmane Sonko. « Ils sont sous mandat de dépôt. Et mardi, on verra la suite« , a notamment conclu la robe noire.

Birama Thior – Senegal7