Accueil Actualités Affaire de l’élève-adjudant décédé : Sa famille réfute la thèse de...

Affaire de l’élève-adjudant décédé : Sa famille réfute la thèse de mort naturelle

Inhumé samedi dernier, l’élève-policier Pape Kader Johnson aurait eu  un malaise qui l’a conduit à l’hôpital  A le Dantec où il décédera .Selon ses formateurs, il a été  accablé par les épreuves physiques qu’il a eu à subir.

Mais du côté de sa famille, l’on réfute cette thèse et voudrait que le décès de leur fils soit élucidé. Les premiers éléments de l’autopsie de la victime  font état d’une mort naturelle.

« Suite à une défaillance multi viscérale sur terrain de cardiopathie ischémique et d’hépatopathie chronique ».

Un résultat que conteste le père de la victime, au motif que « son fils avait les côtes brisées détachées du côté droit de la colonne vertébrale et une rupture des tendons cervicales ».

Me Rassoul Johnson signale que « son fils ne souffrait d’aucune pathologie lorsqu’il intégrait la police ».

Exigeant « toute la lumière sur les circonstances de la mort de son fils », il a commis un pool d’avocats et n’exclut pas de solliciter une contre-expertise.

 

Assane SEYE-Senegal7