L'Actualité en Temps Réel

Affaire des 23 hectares à Yeumbeul : « Nous attirons l’attention de tout l’opinion national et international » (Yaya Sall)

La polémique autour des 23 hectares de Yeumbeul continue de soulever la polémique. Yaya Sall, coordonnateur du mouvement Samm Lunu Bok a tenu à apporter quelques précisions sur l’affaire. Texte intégral :

A suite de la déclaration du maire Babacar NDAO ce 30 Novembre 2022 sur la situation foncière à yeumbeul Nord et plus précisément sur les 23 ha. Suite aux constats que nous avons fait et les éléments de paradoxes remarqués. Nous attirons l’attention de tout l’opinion national et international, tous les forces vivantes de yeumbeul ainsi que toute la population yeumbeuloise. Sur les différents points énumérés par le maire, nous apportons nos mots pour donner une analyse de la situation.
Le paradoxe qui existe entre la cabine que le maire va engager pour auditer le foncier alors que tous les parcelles sont déjà attribuées, quel intérêt porte donc se poursuit et sur quel angle il va orienter l’audite.

Je pense qu’il faut d’abord poursuivre le pourquoi l’arrêté du projet de restructuration et de la gestion foncière des quartiers de bene barque par le maire Daouda Ndiaye le 16 Février 2018, c’est là que l’audit retrouve son importance et son origine, puisque jusqu’à présent la population souffre des inondations et des habitats spontanés, alors que certains ont deux, voire trois terrains et plus de terrain.

Rappeler vous bien que les projets de restructuration étaient destinés à deux localités, celle de Dalifor et de Béne-Baraque. Nous retrouvons jusqu’à présent dans la misère alors que le projet de Dalifor est déjà achevé il y’a des années.
Aussi de poursuivre les camions de sable vendu, les arbres, les pierres moulins par le régime sortant. Où se trouve cet argent ?

Puisque tous les terrains sont partagés, alors que le site servait une demande sociale, éducative, sportive, environnementale, sanitaire, comment faire pour poursuivre à l’édification des structures ?
Pour les 3 ha, il sera très important de ne pas tomber sur le piège qui à chuter Daouda Ndiaye, il faut inclure tous les acteurs et publié ce qui est prévu c’est à dire le plan de masse et la situation souhaitée. Le maire a reçu un Procès-verbal de la réunion avec le sous-préfet, le maire, chef du bureau Cadastre, le chef du bureau des Impôts et Domaine, et l’Urbanisme. Cette PV doit être publié même si c’est des propositions car les 3ha n’appartient ni le maire, les conseils. Si nous ne restons pas vigilants, ils risquent de refaire le même « paacco » comme l’avait le maire sortant avec les 23 ha

C’est dans cette dynamique que nous pointons les yeux ouverts pour alerter la population de yeumbeul en général et celle e Warouwaye en particulier. Warouwaye na pas d’école ni une espace publique où s’épanouir. Espérons donc que vous allez proposer quelque chose bénéfique à l’endroit de la population.

Nous allons en finir sur foncier de Yeumbeul en général, il faut poursuivre le terrain de Bamba Sall, les terrains de lakale, deggo, les terrains de keur Serigne Saliou et les maisons abandonnées afin d’éradiquer les litiges fonciers définitivement.