Accueil Actualités Affaire du foncier à Niaguis: La société civile exige la libération des...

Affaire du foncier à Niaguis: La société civile exige la libération des jeunes arrêtés

Niaguis

Lors de son point de presse du 16 septembre 2020, la tête de file de la société civile en Casamance Madia Diop Sané a pointé du doigt  la mauvaise répartition des terres par la commune de Niaguis. Ainsi, le leader de vision citoyenne n’a pas manqué de déplorer l’acte d’emprisonnement des 4 jeunes ayant déterré des bornes.

«Nous sommes au regret de parler chaque fois du foncier de Niaguis. Depuis plus de trois ans, les gens sont en train de suivre ce processus et plusieurs dénonciations ont été faites malheureusement la mairie de Niaguis n’a jamais répondu à une invitation des médias.

Qui ne dit rien consent. Quelque part, la mairie de Niaguis avait donné raison à ces populations. On nous parle de domaine national. Il y’a le droit coutumier pour les terres. Comment Niaguis peut-il quitter l’autre bout du monde pour contrôler les terres qui se situent derrière l’Université Assane Seck», s’interroge Madia Diop Sané, coordinateur de vison citoyenne.

Il poursuit : «nous interpelons le chef de l’État Macky Sall et les autorités compétentes du pays d’apporter la lumière sur ce problème de lotissement de la mairie de Niaguis. Les gens veulent s’enrichir sur le dos de la population de par leurs terres. Cela ne se passera pas ici.

Ainsi, nous exigeons la libération des quatre jeunes détenus parce qu’ils ont juste déterré les bornes et on les envoie en prison depuis plus de trois mois.

Ailleurs, sur les questions foncières, les populations sont entrées en contact avec les gendarmes  qui ont même fait état de blessés, mais ces populations ont été libérées  après quelques jours de garde à vue.

Et pour ces jeunes qui n’ont agressé personne,ils sont à plus de trois mois sans être jugés. Quand on manifeste en Casamance, on nous traite de rebelles. Ce qui n’est pas normal».

Madia Diop Sané alerte : «les populations parlent sur la mauvaise répartition des terres par la mairie de Niaguis, depuis longtemps les autorités se taisent alors que le conflit armé en Casamance est quelque part lié aux questions foncières. Nous ne voulons plus de problème dans un village a plus forte raison en Casamance ».

Pape Ibrahima Diassy/Sénégal7

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici