Raabi  header

Affaire Guy Marius Sagna : Son avocat Me Moussa Sarr dénonce la judiciarisation du débat public

L’avocat de Guy Marius Sagna Me Moussa Sarr réfute les accusations de diffusion de fausses nouvelles portées contre son client Guy Marius Sagna.

Le face à face a eu lieu avec le Procureur de la République qui a décidé de le faire juger devant le tribunal des flagrant délits pour l’audience du jeudi 7 octobre. Guy Marius Sagna « est poursuivi pour diffusion de fausses nouvelles sur la base de l’article 255 du code pénal. Il n’y a pas d’infraction. Le post du 30 qui a été fait par Guy n’est rien d’autre qu’un avis critique qu’il a donné sur le fonctionnement de la gendarmerie. Donner un avis critique dans le cadre d’un débat démocratique ne serait être constitutif d’une diffusion de fausses nouvelles », a dénoncé Me Moussa Sarra sur les ondes de Sud Fm.

Il poursuit : « Il faut que l’Etat arrête de judiciariser  le débat public. On ne peut pas interdire à des citoyens de donner leurs points de vue sur le fonctionnement des institutions, sur le fonctionnement des organes l’Etat, sur le fonctionnement des services de l’Etat. »

L’avocat de préciser que si on constate que l’argument donné ne tient pas la route, on développe un contre argumentaire puisque qu’il s’agit d’un débat démocratique. « Guy est poursuivi pour un délit d’opinion », dit-il.

Ousmane Ndiaye – Senegal7