Accueil Actualités Affaire lead Africa : BBY travaille pour la dissolution...

Affaire lead Africa : BBY travaille pour la dissolution de Y en a marre

Après le retrait de l’agrément de l’ONG Lead Africa Francophone, les Forces vives de Bby sont montées au créneau pour réclamer la  dissolution du Mouvement Y’en a marre dans les plus brefs délais. Ce, pour activités illégales et non-conformité avec la législation en vigueur.

 Le Ministre de l’Intérieur a retiré à l’Ong Lead Africa son agrément pour des soupçons de financements occultes octroyés à Y en a marre. Après la suspension des activités de Lead Africa Francophone, les Forces vives de Bby exigent en même temps la dissolution du Mouvement  Y’en a marre par le Ministre de l’Intérieur. Selon les Forces vives de Bby, cette organisation de la société civile «persiste dans l’illégalité, voire la non-conformité avec la législation en vigueur. A ce niveau aussi, les preuves matérielles sont irréfutables ». Si Y’en marre se targue de disposer d’un récépissé d’association, délivré par le Ministère de l’Intérieur, il n’a aucun droit de recevoir de l’argent venant d’une quelconque ONG, précise le coordonnateur des Forces vives de Bby, Abdoulaye Gallo Diao. N’étant pas un parti politique, Y’en a marre ne peut détenir qu’un récépissé d’une association à but non lucratif, au motif que les fonds d’une association à but non lucratif proviennent essentiellement des cotisations de ses membres, a-t-il fait savoir.(…).

Assane SEYE-Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici