Accueil Actualités Affaire Sonko : Enfin, l’équation X résolue !

Affaire Sonko : Enfin, l’équation X résolue !

Ousmane Sonko  est accusé de viols et de menaces de mort par la masseuse Adji Sarr. Un feuilleton burlesque qui a débordé le vase de simples citoyens pour devenir une affaire d’Etat. Si certains sénégalais parlent de cabale politique montée de toute pièce contre le leader de Pastef Les Patriotes, d’autres par contre estiment que la justice doit diligenter l’affaire jusqu’au bout. Mais le grand hic qui a surtout secoué l’hémicycle, c’est la plainte contre X émise par le Procureur au moment où la présumée victime avait déjà émise une plainte contre Sonko.

Après la plainte d’Adji Sarr à la Section de Recherche de la Gendarmerie  contre Ousmane Sonko pour  viols et de menaces de morts, les choses sont allées très vite pour le candidat sorti troisième lors de l’élection présidentielle de 2019.

Cette affaire ne pouvait être réduite à des bisbilles entre de simples citoyens car le leader de Pastef est devenu  sur le plan des statistiques, le leader attitré de l’opposition, après les retrouvailles Macky-Idy.

Ainsi,la Gendarmerie a auditionné toutes les parties à l’exception du député Sonko qui avait refusé de déferrer à la convocation de la justice à cause de son immunité parlementaire. Last but least. Ses partisans se sont constitués en bouclier devant sa demeure et des échauffourées les ont opposées aux forces de l’ordre au point d’occasionner plusieurs arrestations et des blessés.

Mais les députés de la majorité ont ainsi enclenché le processus devant mener à la levée de son immunité parlementaire. Si la plainte d’Adji Sarr avait été déjà émise, il n’en demeure pas moins vrai que le maître des poursuites  avait formulé une plainte contre X. Les acteurs judicaires rivalisaient d’ardeur pour percer ce mystère.

Les uns  soutenaient que X n’existerait pas à l’hémicycle, tandis que d’autres  interprétait X comme étant des infractions liées aux chefs d’inculpation  relatifs à la destruction de biens d’autrui, de manifestations non autorisées de la part des souteneurs du leader de Pastef.

A l’évidence, même les députés de la majorité   soutenaient que X pouvait viser d’autres prévenus liés à l’affaire Sonko. Mais au terme  des travaux de  la commission ad hoc de ce vendredi, la plénière a décidé de la levée de l’immunité parlementaire du leader de Pastef Les Patriotes. La plainte contre X a beau être revisitée mais c’est aujourd’hui que son auteur a été démasqué. Et il s’agit bien d’Ousmane Sonko. Enfin, l’équation X est résolue.

Assane SEYE-Senegal7