Accueil Actualités Affaire Sonko : Faut-il une commission d’enquête étrangère pour faire jaillir...

Affaire Sonko : Faut-il une commission d’enquête étrangère pour faire jaillir la lumière

Le Sénégal  en est arrivé à un stade où il y a une césure entre les institutions de la République et les citoyens, entre la justice et les justiciables et entre les gouvernants et les gouvernés.

Et cette adversité est  la résultante d’une démocratie à deux vitesses où les tenants du pouvoir ne sont jamais inquiétés, quels que soient leurs bisbilles et que les autres considérés comme des citoyens de seconde zone  sont piétinés au nom de la loi.

Quand cette forme d’injustice perdure dans un pays comme le nôtre, c’est l’anarchie qui finit par s’installer. Ainsi, pour nombre d’observateurs, l’affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko semble épouser les mêmes contours.

La justice se démène en effet pour être indépendante mais cette indépendance ne s’arrache pas, ne se décrète pas car elle dépendrait  de la politique pénale détenue par le président de la République.

L es tenants du pouvoir martèlent tout le temps qu’il faudra que la justice fasse son travail mais comment ?

Comme il n’y a plus confiance entre les tenants du pouvoir et les concitoyens, entre la justice et les justiciables, seuls des experts étrangers seront à mesure d’enquêter  librement et sans connivence ni pression pour faire jaillir toute la lumière sur cette affaire partie d’un viol présumé pour être une affaire d’Etat.

Assane SEYE-Senegal7