Accueil Actualités Affaire Sonko : Le Gouvernement jette-t-il le pavé dans la...

Affaire Sonko : Le Gouvernement jette-t-il le pavé dans la mare de la justice !

La justice décrite comme la colonne vertébrale de la démocratie continue d’être isolée voire reléguée au second plan par les tenants du pouvoir.

Pour cause, l’affaire Ousmane Sonko-Adji Sarr devient  à la limite  une patate chaude entre  les  mains d’un pouvoir qui préfère la jeter dans une commission d’enquête  en passe d’être mise en place que de la confier à Dame Justice.

A l’évidence, c’est comme qui dirait que les tenants du pouvoir dont la proximité voire la complicité d’avec le Temple de Thémis  tributaire du Conseil Supérieur de la Magistrature présidée par le Chef de l’Etat, serait remise en question.

Ou alors  s’agirait-il  d’une magistrature décidée à prendre son indépendance en mains, nonobstant la tendance de la chancellerie à lui faire ombrage ? Ce qui reste sûr, c’est que l’affaire Ousmane Sonko-Adji Sarr  devient une montagne  russe que le pouvoir en place tente par tous les moyens d’escalader.

Naguère, les magistrats ont organisé un panel où il était question de débattre de l’indépendance de la justice mais aussi de la nécessité de couper le cordon ombilical  liant la justice au Conseil Supérieur de la Magistrature(Csm).

En vérité, ces acteurs de la justice voudraient que la politique pénale ne soit plus du ressort du Chef de l’Etat mais d’un acteur de la justice.

Ce qui semble impossible à l’état actuel des choses. Dans tous les cas de figure, dans l’affaire Ousmane Sonko, le Gouvernement se détourne expressément de la justice au profit d’une commission d’enquête. Ce qui est déjà hallucinant pour nombre d’acteurs de la société civile.