Âgé de 40 ans, il engrosse sa nièce de 14ans et tente de piéger un boutiquier

0

Les faits ont eu lieu à Hamdallaye Tessan, dans la commune de Missirah. Le maçon Amadou Nguette, âgé de 40 ans, a engrossé sa nièce, A. Sy, âgée de 14 ans. Après son acte, il a tenté de mettre en rapport sa nièce avec le boutiquier du coin pour qu’ils entretiennent des relations sexuelles afin de lui imputer la grossesse.

Un «tonton saï-saï», comme le décrit L’Observateur, est poursuivi pour viol et pédophilie sur mineure, après avoir engrossé sa nièce malade qu’il avait hébergée chez lui. Le scénario se passe au village de Hamdallaye Tessan dans la commune de Missirah. Il résulte des éléments de l’enquête que A. Sy, âgée de 14 ans, originaire de la capitale orientale, a été envoyée auprès de son oncle pour qu’il l’aide auprès d’un marabout du coin à se débarrasser de sa maladie. L’oncle en a profité pour abuser sexuellement sa nièce, couchant avec elle à plusieurs reprises. Les parents de la fille ont été informés de l’affaire par l’entourage du maçon qui à constaté des comportements inappropriés chez la fille
malade. Entre-temps, sentant les carottes frire, le maçon ourdit le plan de mettre sa nièce en couple avec le boutiquier du coin afin qu’ils entretiennent des rap ports sexuels pour lui faire porter la responsabilité de cette grossesse. Mais le boutiquier sent le piège. La mineure est ainsi obligée de tout avouer à ses parents. Conduite dans une structure sanitaire, les examens médicaux apprennent qu’elle est enceinte de 2 mois.

La plainte déposée sur la table du commandant de la brigade de la gendarmerie de Dialacoto a permis de cueillir le «tonton sai saï». Interrogé par les gendarmes-enquêteurs, l’oncle a reconnu avoir eu des rap ports sexuels avec sa nièce, mais avec son consentement. Ses arguments n’ont pas convaincu le commandant de brigade qui a décidé de le placer, ce mardi 2 octobre, en position de garde à vue. Convoqué et auditionné, le boutiquier du coin a nié avoir eu des rapports avec la fille. Le maçon sera déféré ce mercredi devant le procureur Modou Sokhna Thiam qui décidera de son sort.

Leave a comment