Agression du maire de Thiès : Birame Soulèye Diop présente ses regrets à Babacar Diop

Empoisonnées après les investitures, les relations entre le maire de Thiès et Yewwi askan wi vont-elles se réchauffer ? Birame Soulèye Diop a exprimé ses regrets après l’agression de Dr Babacar Diop par la garde rapprochée de Sonko.

Et il l’a appelé à renouer le dialogue et ouvrir une nouvelle page basée sur la cohésion en vue de travailler main dans la main pour la victoire de Yewwi-Wallu. L’édile de Thiès, qui n’a pas encore donné une réponse à cette requête, annonce toutefois avoir retiré sa plainte contre les gorilles de Sonko.

Mercredi, au début de sa caravane dans son fief de Thiès-Nord, la tête de liste départementale de la Coalition Yewwi askan wi (Yaw), Birame Soulèye Diop, a fait part de ses «plus profonds regrets» suite à l’agression du maire de Thiès par la garde rapprochée de Sonko, samedi dernier, pendant l’étape de Thiès de la campagne du leader de Pastef. «Babacar Diop est notre frère. Il restera ad vitam aeternam notre frère. Des incidents ont eu lieu. Je suis allé chez lui et je lui ai exprimé tous les regrets parce que cela ne devrait pas se produire entre membres d’une même coalition. Je lui ai dit : «Babacar il faut laisser tomber tout cela et qu’on discute entre nous parce que tu es mon jeune frère»», a déclaré solennellement l’administrateur de Pastef devant les militants de Yaw, auxquels il a demandé de revenir à «ce qui avait redéfini l’esprit» de la coalition. «J’appelle tous les membres de la coalition ici réunis à dire à Babacar que nous lui exprimons à haute voix tous nos regrets. On appelle à la cohésion pour travailler ensemble dans Yewwi et Wallu.»
Ces regrets marqueront-ils un nouveau départ dans les relations entre Babacar Diop et Yaw ? En tout cas, le maire de Thiès, dans un communiqué, annonce avoir retiré sa plainte contre les gardes du corps de Ousmane Sonko, parce qu’étant très «ému du soutien massif des Sénégalais, particulièrement des Thiessois de tous bords, suite à l’agression dont j’ai été victime». Il souligne : «Du mouvement Navetanes aux coalitions et partis politiques, des imams à l’évêque, des enseignants, des étudiants, de la Société civile à la diaspora si attachée à leur terroir, en passant par le secteur informel, j’ai bien mesuré le sens de votre présence apaisante.» Une amabilité qui, dit-il, «l’oblige à retirer sa plainte». Surtout «après avoir reçu une délégation du Parti de l’unité et du rassemblement (Pur) de Serigne Moustapha Sy, un guide multidimensionnel», mais également, «de sages de Thiès et du Frapp et la visite des coordonnateurs départementaux de partis de Yaw de Thiès». Ainsi, l’édile de Thiès dit tourner «cette page et reste sur celle de la grande histoire de ma très chère Ville de Thiès et de mon beau pays, le Sénégal». Le leader de Fds n’a pas manqué de remercier «toute la population de Thiès pour cette bienveillance et cette marque de sympathie qui nous poussent à des efforts immenses. Thiès vaut tous les sacrifices pour moi».
Senegal7 Avec Le Quotidien