Accueil Actualités Alioune Tine : « Le prochain Mali c’est la Côte d’Ivoire »

Alioune Tine : « Le prochain Mali c’est la Côte d’Ivoire »

Alioune

Le silence des Africains face à l’implosion perceptible de la Côte d’Ivoire inquiète Alioune Tine. Invité de l’émission Objection sur Sud Fm ce dimanche, le fondateur d’Afrikajom Center met en garde la Cedeao et l’Union africaine dont mutisme face à la situation préélectorale ivoirienne est fortement critiqué.

« Vous avez une situation préélectorale tendue avec 26 morts et une centaine d’arrestations dont des parlementaires. Tout le monde parle sauf les Africains. Vous avez les parlementaires de l’Oif qui ont sorti un communiqué, vous avez l’Union européenne qui a sorti un communiqué pour marquer sa préoccupation… mais on n’a pas entendu la Cedeao qui doit donner le ton », regrette Alioune Tine. Il en est de même pour l’Union africaine, elle aussi aphone.

D’après l’ancien coordonnateur de la Raddho, « les Nations-Unies sont en train de faire des pieds et des mains pour qu’une mission conjointe entre la Cedeao et l’Union africaine aille sur place pour voir ce qui se passe ». « Cette élection-là_ si on ne la reporte pas… », prévient Tine. Car, « Aujourd’hui tous les grands leaders de la Côte d’Ivoire ont été écartés. Vous avez un conseil constitutionnel dont les gens n’ont pas confiance. Aucune confiance en la commission électorale indépendante. Et puis un candidat exclu de l’élection en exclut d’autres ».

Pour cette situation qui semble faire renaître les démons du passé, Alioune Tine ne comprend pas que « la Cedeao ne puisse pas prendre les initiatives appropriées pour se rendre rapidement en Côte d’Ivoire ». « Le prochain Mali c’est la Côte d’Ivoire et cela peut être pire », met-il en garde.

Senegal7

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici