Alioune TINE sur le décès de HABRE : « c’est dommage que notre alerte n’ait pas été entendue »

Le militant sénégalais des droits de l’Homme Alioune Tine, réagissant à l’annonce du décès de l’ancien président tchadien Hissein Habré a fait part de sa tristesse et déploré que « l’alerte’’ de son épouse et de certaines organisations relativement au danger lié à son incarcération en temps de Covid-19 n’ait pas été entendue.

« Je suis triste de cette nouvelle et triste que l’alerte de sa femme et la réaction de quelques organisations de droits humains n’aient pas été entendues par la justice », a déploré Alioune Tine dans un entretien avec l’APS.

Le 23 août, Fatime Raymonde Habré, son épouse, avait confirmé par communiqué que l’ancien président avait été contaminé par le Covid-19, ajoutant que des moyens avaient été mobilisés pour diligenter ses soins, dans un hôpital public sénégalais disposant d’un « plateau technique de qualité à même de traiter un cas aussi sérieux ».

Alioune Tine, au-delà du cas Habré, demande à l’Etat d’ouvrir une enquête sur les circonstances dans lesquelles les détenus vivent avec la COVID-19.
« L’Etat sénégalais doit ouvrir une enquête sur les circonstances de l’existence de la COVID-19 en prison », a-t-il dit.

Fanta DIALLO BA-senegal7