Accueil Actualités Alliance des forces du progrès (AFP) : Qui pour succéder à Niasse...

Alliance des forces du progrès (AFP) : Qui pour succéder à Niasse ?

A l’Alliance des forces du progrès (AFP), la guéguerre entre le ministre Alioune Sarr et le Maire de Ngoudiane fait rage. Les deux camps ne se ménagent plus et le leadership dans la région de Thiès est à l’origine de cette querelle. Un mouvement (Espoir de Ngoundiane) qu’aurait initié le ministre Alioune Sarr à Ngoundiane fief de Mbaye Dione a mis le feu aux poudres. Toutefois, cette tension serait également provoquée par le choc des ambitions au sein d’un parti où le leader historique, en l’occurrence Moustapha Niasse, est proche de la retraite. Une situation qui attise les ambitions et le ministre Alioune Sarr est clairement accusé par les partisans de Mbaye Dione de lorgner le fauteuil de Niasse, « comme tout responsable du parti, Monsieur Alioune SARR peut prétendre légitimement diriger l’AFP. Mais comment quelqu’un qui ambitionne de diriger l’AFP peut-il ignorer que les mouvements politiques ne sont pas reconnus dans les statuts et dans le règlement intérieur du parti ? » s’interroge les partisans de Mbaye Dione. Des ambitions sont ainsi attribuées au ministre Alioune Sarr accusé même d’imposer une dualité à Moustapha Niasse. Une thèse réfutée par le directeur de l’Ecole du parti, »certains météorologistes politiques se trompent lourdement lorsqu’ils prévoient ‘’des turbulences’’ à l’Afp que provoquerait, pensent-ils, le ‘’parricide’’ du Secrétaire général Moustapha Niasse. Dans leur imagination infertile, ce crime à forte charge symbolique, serait en train d’être préparé par Alioune Sarr, ministre du Tourisme et des transports aériens, dont le dessein inavoué serait de prendre les commandes du parti », note Mawloud Diakhaté, dans un communiqué publié le 07 août dernier. Toutefois, la succession de Niasse n’est plus un tabou dans cette formation politique. Malick Gackou qui s’était aventuré, quelques années plus tôt, à trop s’approcher du « trône » s’était, comme Icare, brûlé les ailes. Moustapha Niasse est-il décidé, cette fois-ci, à passer le témoin ? Son âge le lui impose si bien sur l’AFP est fidèle à sa logique de présenter un candidat en 2024. Cette échéance aiguise déjà les appétits au sein des progressistes qui ne manquent pas de cadre pour porter le flambeau.  Mais, il est évident que le fondateur de cette formation politique ne sera pas un simple spectateur. Qui de Alioune Sarr, Dr Malick Diop, Mbaye Dione…, décrochera son soutien ? Mystère et boule de gomme. Toutefois, la bataille fera rage autour du prestigieux fauteuil.

Mbissane TINE-Senegal7

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici