Accueil Actualités Amnesty International épingle le régime de Macky : Emprisonnement,...

Amnesty International épingle le régime de Macky : Emprisonnement, répression, impunité…

Le rapport d’Amnesty International sur l’examen périodique des Nations-Unies  indexe le Sénégal en ce qui concerne la situation des Droits de l’homme, en perspectives de la prochaine présidentielle. Pour François Patuel, chercheur sur l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International, le Chef de l’Etat et la ministre de la justice doivent se retirer du Conseil supérieur de la magistrature.

Amnesty International qui, par la voix de François Patuel, chercheur sur l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International épingle le régime de Macky Sall en ce qui concerne la situation des droits de l’homme. Et ce, à quelques encablures de la prochaine présidentielle. Procès  inéquitable, emprisonnement d’opposants, répression policière, manipulation de la Constitution, impunité, sont entre autres, autant de griefs que l’instance Internationale des Droits de l’hommiste attribue au pouvoir de Macky. Le rapport note également une totale absence d’équité dans les procès à l’instar de celui du maire de Dakar Khalifa Sall, du dossier très controversé de Karim Wade et du procès de l’imam Alioune Badara Ndao pour terrorisme. Ce qui pose un véritable problème en ce qui concerne l’indépendance de la Justice qui reste toujours à la solde du pouvoir central selon toujours ce rapport. « L’affaire Khalifa Sall confirme aussi le caractère ciblé des  poursuites lancées dans le cadre de la lutte contre la corruption et le détournement de deniers publics. Ces poursuites semblent viser uniquement des leaders de l’opposition, alors qu’aucune suite n’est donnée aux rapports des corps de contrôle de l’Etat concernant la gestion des personnalités proches du pouvoir, précise le rapport. Les bavures policières récurrentes ou mort d’homme sont au nombre des récriminations relevées par Amnesty International. Ainsi, invitant les autorités Sénégalaises à garantir aux journalistes et aux militants des Droits de l’homme à exercer sans aucune restriction, Amnesty   recommande au Chef de l’Etat Macky Sall et au ministre de la Justice, Ismaila Madior Fall de se retirer du Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM).

Assane SEYE-Senegal7.com

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici